/24m/transports
Navigation

Barres latérales: des déneigeurs dénoncent la décision de Montréal

GEN-METEO-POUDRERIE-NEIGE
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

L’Association des entrepreneurs de déneigement du Québec (AEDQ) dénonce la décision de la Ville de Montréal d’inclure dans ses appels d’offres l’obligation d’installer des barres latérales sur les camions.

Elle précise que cette exigence visant à empêcher un piéton ou un cycliste de se retrouver sous les roues d'un poids lourd ne garantirait pas une plus grande sécurité.

L’administration de Valérie Plante a annoncé la semaine dernière avoir l’intention d’obliger en 2019 les entrepreneurs avec qui elle a des contrats d’installer sur leurs véhicules lourds des barres de protection latérale, et qu’elle allait d’ici ce temps poursuivre ses analyses avec l’industrie pour voir si celle-ci pouvait y répondre.

«On sent qu’on n’est pas prêts, c’est allé vite un peu », a expliqué le directeur général de l’AEDQ Mario Trudeau, qui demande des rencontres et des discussions avec l’administration.

Selon ce dernier, qui assure avoir à cœur la sécurité des citoyens, cette mesure aura des répercussions dans le prix des soumissions et ne protègera pas nécessairement plus les Montréalais.

L’Association suggère plutôt à la Ville de miser sur la formation des conducteurs et la sensibilisation des citoyens, et de mettre en place un «système permettant d'améliorer le champ de vision des conducteurs». La métropole teste présentement des caméras sur ses camions, qui sont déjà équipés de barres latérales.