/finance/business
Navigation

Lancement de la signature «Meuble du Québec»

Lancement de la signature «Meuble du Québec»
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

L’Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ) marque aujourd’hui le coup d’envoi de sa signature «Meuble du Québec» afin de promouvoir l’achat local.

L’industrie québécoise du meuble a connu des années difficiles qui ont été marquées par la fermeture d’usines, notamment à cause de la concurrence féroce des pays à faibles coûts de production comme la Chine.

«Le tsunami a commencé à nous frapper au début des années 2000», a rappelé Pierre Richard, président-directeur général de l’AFMQ.

Selon lui, le Québec a perdu entre 30 % et 40 % de ses capacités de production à travers cette tempête.

L’industrie s’est restructurée depuis.

En 2017, elle générait un chiffre d’affaires de 3,9 milliards $, avec plus de 25 000 emplois. Elle est le septième employeur manufacturier en importance au Québec, selon les données du ministère de l’Économie et de l’Innovation.

Portée par l’engouement des consommateurs à encourager l’achat local, l’AFMQ, qui regroupe près de 150 entreprises, a choisi de lancer une initiative qui vise à promouvoir l’accessibilité des meubles faits au Québec.

Nouveau logo

Les fabricants et les distributeurs sont donc encouragés à utiliser le nouveau logo, qui arbore la fleur de lys. Cette initiative est aussi accompagnée par le lancement du site web Meuble du Québec, en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation, qui veut présenter la diversité de l’offre des meubles fabriqués ici.

«Nous savons que le consommateur fait beaucoup de recherches aujourd’hui avant de finaliser un achat. Le site pourra aider à informer sur la disponibilité de meubles et permettre aux consommateurs de voir toute la panoplie de fabricants de meubles québécois», a dit Richard.