/news/politics
Navigation

Trois projets de transport en priorité pour Québec

Legault s’engage à réaliser le tramway, le troisième lien et la tête des ponts

«Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.
Photo Simon Clark «Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.

Coup d'oeil sur cet article

François Legault promet de mener de front trois projets de transport à Québec : le réseau structurant, la tête des ponts et le troisième lien, pour lequel le maire a concédé que, s’il se réalise, il sera à l’est.

« Ça va bouger à Québec dans les prochaines années. (Il y aura) trois projets qui représentent au total plusieurs milliards de dollars », a lancé le premier ministre François Legault, devant les journalistes, quelques minutes après une rencontre d’une quarantaine de minutes avec le maire de Québec, Régis Labeaume.

«Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.
Photo Simon Clark

M. Legault croit que même si la commande est majeure, le tout est réalisable et qu’il faut être « ambitieux ».

Il ne priorise pas un projet par rapport à l’autre. « Les trois projets vont avancer de front, et le plus vite possible. » Il estime que cela peut se faire en faisant le ménage dans la bureaucratie.

«Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.
Photo Simon Clark

Les deux hommes politiques ont tous deux affirmé que leur premier tête-à-tête avait été très positif.

« On s’est entendu pour aller chercher le financement à Ottawa ensemble », s’est réjoui le maire, sur le dossier du transport structurant. 

«Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.
Photo Simon Clark

Travail en collaboration

M. Labeaume a indiqué que la Ville de Québec et le gouvernement du Québec travailleront main dans la main pour que le projet de réseau de tramway soit inclus dans le programme d’infrastructures, et idéalement inscrit noir sur blanc dans le prochain budget fédéral.

Le maire a même soutiré au premier ministre un engagement à étudier la possibilité de prolonger la ligne de tramway vers le nord, comme s’y était engagé le gouvernement précédent. « On est pas mal ouverts », a glissé le premier ministre.

«Un beau foulard aux couleurs de la CAQ!» Le premier ministre François Legault a lancé cette boutade à son arrivée pour sa première rencontre avec le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a assuré que c’était un pur hasard s’il avait choisi un accessoire bleu clair.
Photo Simon Clark

Quant à la reconfiguration de la tête des ponts et au troisième lien, M. Legault a indiqué qu’il sollicitera aussi les politiciens fédéraux pour participer au financement.

Régis Labeaume est pour sa part resté sur sa position. « J’ai répété au premier ministre : “Nous, on veut être partenaires. On va être à la table. Et quand on verra notre gain net, on lèvera la main et on sera d’accord”. On est toujours à la recherche du gain net. »

Le maire a cependant fait une concession. Il a admis que, selon la volonté du gouvernement, un éventuel troisième lien sera à l’est, et non à l’ouest.

Il avait déjà affirmé que le portrait des flux de circulation dans la région le justifiait davantage près des ponts actuels. « Je pense que pour les prochaines années, on va parler de l’est. Le premier ministre s’est fait élire là-dessus, il faut respecter ça. Je me vois mal me battre pour l’ouest actuellement. »

Zones d’innovation

Les deux hommes sont aussi sur la même page en ce qui concerne le développement économique. Le maire est intéressé au Projet Saint-Laurent élaboré par M. Legault, qui vise la création de nouvelles zones d’innovation.