/finance
Navigation

Condo à vendre à 3 M$ à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine apporte son lot de transactions sur la scène économique. Dans cette chronique hebdomadaire­­­, nous nous propo­sons de scruter la valse des millions qui entoure les transactions d’ini­tiés, les ventes immobilières, les achats de biens de luxe ou autres faillites retentissantes des gens riches ou célèbres.

Le condo « le plus prestigieux » de Québec à vendre pour 3 M$

Capture d’écran, Remax-Québec

Un condo décrit comme « le plus prestigieux de Québec » est actuellement à vendre pour la somme de 3 millions $. Il appartient à Alain Parent, président du Groupe Éléganza, un distributeur de produits et accessoires dans le domaine de la coiffure. « Penthouse au design caractérisé par un souci du détail et une qualité supérieure de finition ! Cuisine parfaitement équipée avec tous les appareils imaginables dont vous rêvez ! La chambre des maîtres surpassera vos attentes ! Salle d’habillage digne d’une revue ! Terrasse privée aménagée avec spa et barbecue ! » décrivent les courtiers responsables de la vente de la propriété située au sommet d’une tour dans un secteur cossu de la capitale nationale, Daisy Gagnon et Pierre-Olivier Vear de Remax.


Le propriétaire de Linen Chest achète

Stanley Leibner
Photo tirée de Facebook
Stanley Leibner

Stanley Leibner, le grand patron de la chaîne Linen Chest, a fait l’achat d’un penthouse dans un immeuble de luxe du centre-ville de Montréal pour 2,7 millions $. « Le projet [...] offre une magnifique vue sur le centre-ville, la montagne et le fleuve et permet un accès facile à toutes les commodités des alentours », selon le promoteur. Un spa trois saisons, un stationnement intérieur, une salle d’exercice et des services de conciergerie et de valet sont offerts dans l’immeuble.


Achat chez Royal Nickel

Mark Selby, grand patron de Royal Nickel Corporation, a porté sa participation dans l’entreprise à 1,37 million $ en faisant l’acquisition de 100 000 actions supplémentaires à un prix de 68 cents l’unité. L’action a gagné 244 % depuis le début de l’année grâce à la hausse du prix du nickel. Royal Nickel travaille sur le projet de mine Dumont situé à Launay, en Abitibi-Témiscamingue.


Les montres Rolex ont la cote à Montréal

Marco Miserendino
Photo Jean-François Cloutier
Marco Miserendino

Le luxe ne s’est jamais aussi bien porté à Montréal, selon Marco Miserendino, patron de la Bijouterie italienne, une des bijouteries les mieux cotées de la métropole. « Le segment de la population qui a le goût et les moyens d’acheter du luxe est grandissant », dit-il. Sa bijouterie située rue Saint-Zotique dans La Petite-Italie est un des trois seuls distributeurs de montres Rolex autorisés à Montréal. Rencontré sur place il y a quelques jours, il nous a indiqué que les Rolex se vendaient par centaines chaque année. Il faut débourser entre 40 000 $ et 50 000 $ pour une Rolex en or. « Il y a des jeunes Montréalais dans la vingtaine qui achètent ça », nous a-t-il dit.