/entertainment/movies
Navigation

Un film courageux et pertinent

LEs salopes
Photo courtoisie, FIlmoption International Brigitte Poupart dans le film Les salopes ou le sucre naturel de la peau.

Coup d'oeil sur cet article

C’est un film puissant et audacieux que la réalisatrice Renée Beaulieu propose, Les salopes ou le sucre naturel de la peau, son second long métrage qui aborde sans détour les thèmes encore tabous du désir et du sexe au féminin.

Mettant en vedette une Brigitte Poupart au sommet de son art, Les salopes ou le sucre naturel de la peau suit le quotidien de Marie-Claire, une mère de famille dans la quarantaine qui travaille comme chercheuse en dermatologie dans une université de Montréal.

Se spécialisant dans l’étude des cellules dermiques durant l’acte sexuel, elle mène une vie d’apparence rangée aux côtés de son mari Adam (Vincent Leclerc) et de leurs deux grands adolescents. Mais sur le plan sexuel, Marie-Claire n’hésite pas à satisfaire tous ses désirs en collectionnant les amants et les relations extraconjugales. Cette double vie viendra éventuellement remettre son couple en question même si elle et Adam s’étaient déjà entendus sur les bases d’une relation non exclusive.

Du sexe sans amour

Après avoir signé il y a quelques années un premier long métrage prometteur, mais imparfait (Le garagiste), Renée Beaulieu change totalement de registre avec ce nouveau film qui se démarque par l’originalité de son propos et la force de sa mise en scène.

La cinéaste a fait le choix osé et audacieux de montrer à l’écran un personnage féminin complexe qui n’hésite pas à satisfaire pleinement ses désirs et ses pulsions sexuelles sans que l’amour soit nécessairement impliqué. Et elle a eu le courage de le faire avec un réalisme percutant, tournant les (nombreuses) scènes de sexe de son film de façon crue et directe et en évitant toute forme de romantisme.

Porté par une performance magistrale de l’excellente Brigitte Poupart qui se met à nu dans tous les sens du terme, Les salopes ou le sucre naturel de la peau aborde de front plusieurs sujets tabous comme l’infidélité, la notion de consentement ou encore la sexualité chez les adolescentes. Et il le fait de façon pertinente, en forçant la réflexion sans toutefois poser de jugement (un exploit en cette ère #MoiAussi). Pas de doute, ce film brûlant et fascinant ne laissera personne indifférent.


Les salopes ou le sucre naturel de la peau, un drame psychologique de Renée Beaulieu avec Brigitte Poupart, Nathalie Cavezzali et Vincent Leclerc.