/news/health
Navigation

À 110 ans, il fait encore de l’exercice presque tous les jours

À 110 ans, il fait encore de l’exercice presque tous les jours
Capture d'écran, Global News

Coup d'oeil sur cet article

Malgré son âge vénérable, l’homme le plus âgé du Canada passe presque tous les jours 30 minutes de son temps sur un vélo stationnaire.

Rares sont aussi les journées qui ne débutent par quelques étirements pour Robert Wiener, qui attribue également sa longévité à son régime méditerranéen. S’il évite la viande le plus possible, le Montréalais ne boude pas pour autant son plaisir pour un bon steak une fois de temps en temps, a-t-il confié dans une entrevue à Global News.

Une longue vie qui s’explique aussi par sa bonne génétique. L’un de ses frères est décédé à 109 ans.

Sportif depuis longtemps

Né en 1908 à Montréal dans une famille juive de six enfants, Robert Weiner a toujours été, d’aussi loin qu’il se souvienne, très sportif.

«Les temps étaient bons. C’était une bonne enfance», a-t-il dit, en se remémorant toutes ces parties de hockey entre amis dans les rues, où passaient encore les calèches à l’époque.

Quelques années plus tard, Robert Weiner a été gardien de but pour l’équipe de hockey de l’Université Queen’s, à Kingston en Ontario, où il fait ses études en dentisterie.

Pour son 110e anniversaire la semaine dernière, c’est un autre gardien de but qui lui envoya ses meilleurs vœux. Nul autre que Carey Price lui a adressé une carte, la reine Élizabeth et le premier ministre Justin Trudeau firent de même pour célébrer la fête du plus vieil homme du pays.

Bien accompagné

Le centenaire a aussi pu compter sur ses enfants, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants pour souligner cette journée bien spéciale. Il ne manquait que son épouse, Ella, décédée il y a sept ans.

«Je suis toujours heureux, sauf quand je pense à ma Ella. C’est toujours un aussi gros choc», a-t-il laissé tomber, très ému en parlant de la femme avec qui il s’est marié en 1937.

Heureusement, sa famille vient souvent le visiter à son appartement du quartier Côte-Saint-Luc, dans l’ouest de Montréal.

Pour rester bien accompagné dans la vie, Robert Weiner croit que le secret est simple.

«Juste être gentil avec les autres. Ne pas être méchant. Traiter les gens de la façon dont on aimerait être traité», a-t-il conclu, toujours en bonne forme, malgré ses problèmes de vue et de surdité.