/news/currentevents
Navigation

Il coince sa Cadillac dans un ponceau

Le conducteur n’avait pas bu ni consommé de drogue

PH-Facebook
Photo tirée de Facebook Une pelle mécanique a été nécessaire pour dégager le véhicule en fâcheuse position et les manœuvres de remorquage auraient duré quelques heures.

Coup d'oeil sur cet article

Un sexagénaire qui croyait pouvoir se promener avec sa Cadillac sur le mont Brome, dans les Cantons-de-l’Est, s’est plutôt retrouvé coincé durant quelques heures vendredi après avoir emprunté un ponceau pour les vélos.

« Comme il est interdit de se trouver là, les policiers appelés à se rendre sur place n’ont pas pris de chances et ont procédé à des tests pour l’alcool et les drogues, mais ils se sont avérés négatifs. Il n’y a donc eu aucune arrestation », a indiqué l’agent Steeve Renaud, du Service de police de la Ville de Bromont.

C’est un cycliste qui a contacté les services d’urgence vendredi, vers 16 h, après avoir constaté que le véhicule avait endommagé le pont en bois réservé aux vélos de montagne et qu’il ne pouvait plus avancer.

Pelle mécanique

« L’homme se serait promené dans les sentiers avec son véhicule. De ce que l’on comprend, il était certain d’en avoir le droit. En voulant redescendre la montagne pour quitter, il serait passé par un autre chemin et aurait tenté d’emprunter le ponceau, qui n’était pas assez solide », a expliqué l’agent Renaud.

Une pelle mécanique a été nécessaire pour dégager la voiture en fâcheuse position et les manœuvres de remorquage auraient duré quelques heures, tout au plus.

Situation « exceptionnelle »

Du côté de la direction du centre de ski, on assure qu’il s’agit là d’une situation « exceptionnelle ».

« Les gens ne sont pas censés se promener sur la montagne en voiture, c’est une propriété privée. Oui, c’est assez cocasse et insolite. Je crois que c’est la toute première fois que ça arrive sur un ponceau », admet la conseillère aux communications pour Bromont, montagne d’expériences, Myriam Désourdy.

L’ampleur des dommages sera évaluée dimanche par la direction de la station et il n’était pas décidé samedi si une facture sera envoyée au propriétaire de la Cadillac.

« Il est trop tôt pour dire les mesures qui seront entreprises. Tout sera évalué lundi », a précisé Mme Désourdy.

L’homme, qui ne serait pas natif de la région, s’en est tiré avec un constat d’infraction de 77 $ pour avoir enfreint le règlement municipal qui interdit d’utiliser un véhicule routier dans un sentier multi-usage.