/news/green
Navigation

La planète peine à fournir assez de fruits et légumes

bloc légumes légume fruits fruit épicerie
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Si la Terre peut nourrir l’ensemble des humains, elle le fait inéquitablement en privilégiant les céréales, les huiles et les sucres au détriment des fruits et légumes, selon une étude de l’université de Guelph.

Aujourd’hui, il se produit 2750 calories de nourriture par jour et par personne, ce qui est amplement suffisant selon les différents guides alimentaires. Mais ces calories ne sont pas produites aux bons endroits.

Ainsi, selon le référentiel de l’Université Harvard, pris en modèle par l’étude torontoise, alors qu’un humain devrait consommer 15 portions de fruits et légumes par jour, nous n'en produisons que 5. Alors que pour les céréales, 12 portions sont produites alors que nous devrions en consommer que 8. Même constat pour les huiles et graisses (3 produites pour 1 recommandée) ou le sucre (4 produites pour aucune recommandée).

Alors que les fruits et légumes devraient représenter la moitié de notre assiette, ils ne représentent que 8,6 % des terres cultivées. De plus, 40 % de ses terres sont destinés à cultiver des pommes de terre ou du manioc, qui donnent des portions... de céréales, indique l’étude.

«Les aliments riches en glucides, comme les céréales, sont relativement faciles à cultiver et nutritifs, ils ont donc été massivement encouragés pour atteindre l'indépendance alimentaire», a expliqué Krishna Bahadur KC, l'auteur principal de l'étude, au magazine Futura Science.

L’étude explique aussi que si les terres agricoles respectaient les portions demandées par notre alimentation, 51 millions d’hectares de terres seraient épargnés.