/lifestyle/sexromance
Navigation

Sexualité à vitesse grand V

JM 1104 Sexualité
Photo Adobestock

Coup d'oeil sur cet article

La technologie n’a de cesse de nous impressionner ! Et le domaine de la sexualité n’est pas en reste à cet égard. La sextech – ère de technologie sexuelle – regorge de trucs sans cesse en évolution, mais tous sont-ils sains pour la santé sexuelle ? Qu’en penser ? Et vous, où vous situez-vous par rapport à ce que vous imaginez être une sexualité dans le futur ?

Les influences

« En 2045, 1 jeune sur 10 aura eu une relation sexuelle avec un robot à l’aspect humain. D’ici cinq ans, il sera courant d’avoir un rendez-vous dans un environnement virtuel. Et en 2025, vous pourrez imprimer en 3D des parties du corps de votre partenaire, qui réagiront au toucher, afin de rendre plus réaliste le sexe à distance. Ce n’est là que quelques-unes des dizaines de prévisions figurant dans le rapport Future of Sex publié fin 2016. La journaliste canadienne Jenna Owsianik (auteure du site web futureofsex.net) et le futurologue Ross Dawson y abordent conjointement l’actuel état des lieux dans l’industrie du sexe et les possibles évolutions futures. » Source : Datanews avril 2017 « Comment la technologie peut changer notre vie sexuelle ».

Naturellement les influences sur la sexualité sont nombreuses et proviennent de sources multiples, affectant donc bien différemment les hommes et les femmes qui sont en contact avec ces diverses technologies. Casque de réalité virtuelle, hologramme X, robot sexuel et bien plus encore inondent lentement mais sûrement les décors de la vie sexuelle de nombreuses personnes.

Sans limites

Cécilia Commo, une psychanalyste sexologue, spécialisée en cyberdépendance s’inquiète : « À notre époque, du “tout”, tout de suite, quand je veux où je veux, aisément et sans risque, la technologie nous libère de la complexité du rapport à deux (...). C’est résolument effrayant ! Tous ces codes vont à l’encontre de la véritable sexualité, qui repose sur une intimité même éphémère entre deux individus. (...) La sexualité est devenue complexe ! L’imperfection ne trouve plus aucun espace et n’a plus aucune légitimité ». Tiré d’un texte de Catherine Maillard, 24 octobre 2018

La crainte associée à une évolution technologique de la sexualité est éprouvée par de nombreux professionnels de la santé. De plus en plus connecté et de moins en moins en lien les uns avec les autres. Nul besoin de posséder un casque virtuel pour approcher la sextech, les appareils intelligents sont, à eux seuls, des outils puissants et très présents. Selon Amandine Jacquier, thérapeute : « Si vous êtes plongé dans votre téléphone intelligent, vous ne pouvez pas être attentif à votre partenaire. Ce comportement peut donner l’impression à l’autre d’être négligé, surtout si c’est du temps que vous préférez consacrer aux réseaux sociaux, c’est-à-dire aux interactions que vous pouvez avoir avec d’autres individus que vous ne connaissez pas forcément. »

Sexe et internet

De plus « selon un sondage effectué par Harris Interactive en 2013, les adultes seraient plus enclins à se priver de sexe que d’internet ou de leur téléphone intelligent. En effet, 28 % des répondants américains ont affirmé ne pas pouvoir se passer d’un accès à internet contre 20 % de ceux-ci qui ont choisi le sexe. Selon cette même étude, 41 % des Américains en couple affirment que le temps passé sur un ordinateur par eux ou leur partenaire est une source de stress. Enfin, le sondage a également révélé que 23 % des répondants estiment que leur partenaire passe trop de temps sur l’ordinateur ou leur téléphone intelligent. » Source : extrait d’un texte de Sabrina Hammoum « Quand la technologie engendre des conflits dans le couple ».

Alors si vous souhaitez introduire un peu de technologie à vos ébats sexuels, assurez-vous de le faire dans un climat où les risques de dépendance sont faibles et qu’une communication efficace fasse partie intégrante de votre mode de vie relationnelle. N’hésitez pas à consulter si vous croyez souffrir de cyberdépendance.