/news/politics
Navigation

Jagmeet Singh est favorable à l'abolition de la monarchie

eOne Best of the Fest TIFF 2018 Celebration, Presented By Deadline
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a laissé entendre dimanche qu’il est favorable à l’abolition de la monarchie au Canada, mais qu’il ne juge pas cette question comme prioritaire.

«Je ne vois pas la pertinence de la monarchie et je ne crois pas que la majorité des Canadiens la voit», a-t-il affirmé sur le plateau de l’émission Question Period à CTV, où il était appelé à réagir à la controverse sur les dépenses de l’ex-gouverneure générale Adrienne Clarkson.

Mardi dernier, le National Post révélait que Mme Clarkson a réclamé en tout 1,1 million $ au gouvernement canadien pour des frais de bureau depuis son départ de Rideau Hall, en 2005.

Dans une lettre ouverte publiée dans le Globe and Mail, l’ancienne gouverneure générale s’est défendue en disant qu’elle servait toujours le Canada, elle qui affirme avoir honoré 182 engagements liés à son ancienne fonction seulement dans la dernière année. Elle a également tenu à rappeler que ce programme d’aide financière s’appliquait aussi à tous ses prédécesseurs et ses successeurs.

La gouverneure générale a pour mandat de représenter la Couronne britannique au pays. Une fonction importante sur papier, la reine étant la chef d’État du Canada selon la constitution, mais qui est, dans les faits, plus symbolique qu’autre chose.

Conscient qu’abolir cette institution nécessite de rouvrir la constitution, le leader néo-démocrate a indiqué que, malgré sa position personnelle, passer à un système républicain n’est «pas une priorité» pour lui.

«Nous avons déjà une démocratie et nous en sommes fiers. Je pense qu’on devrait se concentrer là-dessus», a ajouté Jagmeet Singh.