/travel/destinations
Navigation

7 bonnes raisons d’aller au Cambodge

Le temple d’Angkor Wat est magnifique au lever du soleil.
Photo d'archives Le temple d’Angkor Wat est magnifique au lever du soleil.

Coup d'oeil sur cet article

SIEM REAP, Cambodge | Bien qu’il soit le plus petit pays du Sud-Est asiatique, le Cambodge est l’un des plus connus. Voici sept arrêts à mettre à son itinéraire.

1- Les temples d’angkor

Pour des milliers de visiteurs, le parc archéologique d’Angkor et ses quelque 1200 temples sont la raison principale de se rendre au Cambodge. Reconnus au patrimoine mondial de l’UNESCO et propulsés dans l’imaginaire par le film Tomb Raider (2000) mettant en vedette Angelina Jolie, ces temples majestueux sont un passage obligé. Le site témoigne de la grandeur passée de l’ancienne capitale de l’empire khmer (du 9e au 15e siècle) et se situe au nord du pays, tout près de la ville de Siem Reap. Si le temple de Vat (ou Wat), construit au 12e siècle en l’honneur de Vishnou, est le plus célèbre et le plus imposant, Ta Phrom, attaqué de toutes parts par la jungle, est certainement le plus mystérieux. Il y a aussi le Bayon, qui intrigue avec ses 172 visages de Bouddha sculptés sur ses tours, sans oublier le magnifique Banteay Srei (citadelle des Femmes), tout en granit rose.

2- Le tonlé sap

Village de pêcheurs flottant sur le lac Tonlé Sap.
Photo courtoisie, Tonlé Sap
Village de pêcheurs flottant sur le lac Tonlé Sap.

Le Tonlé Sap est le plus grand lac d’eau douce du Sud-Est asiatique, au cœur du bassin du Mékong. De juin à octobre, pendant la mousson, alors que le Mékong gonfle, le lac multiplie sa superficie passant de 3000 km2 à 16 000 km2, inondant les prairies et charriant quelque 500 espèces de poissons. Loin de se plaindre, la communauté de pêcheurs qui y vit sur pilotis le considère comme un trésor sacré. Y naviguer permet d’admirer ces villages lacustres et d’observer leur vie quotidienne, dont la cueillette des fruits en pirogue.

3- L’école tuol svay prey

Vue des balcons de la prison S-21.
Vue des balcons de la prison S-21.

La visite de l’école Tuol Svay Prey (ou prison S-21), l’ancien centre de détention, de torture et d’exécution des Khmers rouges de Pol Pot durant la guerre civile, est essentielle si l’on veut comprendre et surtout mesurer toute l’horreur vécue par ce peuple. Sur les murs, des documents et des photos des hommes, femmes, adolescents et enfants jugés ennemis de la nation et qui furent torturés et tués dans les cellules qui gardent encore la trace de ces outrages. Une visite difficile, mais obligatoire pour se remémorer ces atrocités. Pas moins de 2,5 millions de Cambo­dgiens périrent ou disparurent durant les cinq années de ce régime qui prit fin en 1979, laissant un pays meurtri et sans éducation.


► À Phnom Penh tuolsleng.gov.kh/fr/museum.

4- Le cirque phare ponleu selpak

Bien que le Cirque du Soleil nous ait habitués à être éblouis par les spectacles circassiens, c’est avec bonheur que l’on découvre la troupe Phare Ponleu Selpak dans son spectacle mêlant les arts du cirque, le théâtre, la danse et la musique. PPS est un organisme à but non lucratif qui travaille avec des enfants et de jeunes adultes vulnérables, et les aide à transformer leur vie à travers l’art. On est émus devant ces jeunes artistes de talent, dont beaucoup sont issus de milieux sociaux et économiques difficiles.


► À Siem Reap; pharecircus.org.

5- Les mets locaux

Les voyageurs audacieux ne voudront pas rater l’occasion de goûter quelques spécialités locales comme la mygale, le criquet, les cafards d’eau, les vers à soie, les petites grenouilles ou la tarentule frite que l’on trouve dans les marchés cambodgiens !

Pour découvrir des mets traditionnels khmers, on s’attable plutôt au Chanrey Tree, un magnifique restaurant situé au bord de la rivière à Siem Rep. Au menu : nems, poulet, crevettes et beaucoup de fruits.

6- Le victoria angkor resort & spa

Le Victoria Angkor Resort & Spa.
Photo Facebook
Le Victoria Angkor Resort & Spa.

Si l’on peut résider chez l’habitant (même dans des maisons sur pilotis sur le Tonlé Sap) dans la chaleur et l’humidité, le très beau et confortable Victoria Angkor Resort & Spa de Siem Reap apparaît comme une oasis paradisiaque. Il séduit par son architecture coloniale et offre l’avantage d’être situé tout près des temples d’Angkor.


► www.victoriaangkorhotel.com

7- Pour le charme de phnom penh

Le quartier colonial français de la charmante ville de Phnom Penh.
Photo d'archives, Fotolia
Le quartier colonial français de la charmante ville de Phnom Penh.

Fondée en 1434, la capitale du Cambodge se présente comme un immense espace vert avec de larges avenues bordées d’arbres. On a su préserver le patrimoine architectural des palaces, des villas traditionnelles, sans oublier celles construites pendant la période coloniale française. C’est une ville moderne et animée où les tuk-tuks, les automobiles, les motos et les restaurants ambulants se disputent la route.

Ce séjour a été réalisé grâce à l’invitation de CroisiEurope.