/news/politics
Navigation

Démission surprise : La CAQ prête à entendre l’ancien patron de l’UPAC

Démission surprise : La CAQ prête à entendre l’ancien patron de l’UPAC
Photo d'archives, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault se dit maintenant prête à entendre l’ex-commissaire de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière, à l’Assemblée nationale.

Le cabinet de Mme Guilbault a indiqué que Robert Lafrenière s'expliquera après l'enquête sur les fuites à l'UPAC. Selon TVA Nouvelles, M. Lafrenière aurait dit qu’il accepterait de s’expliquer.

La semaine dernière, le gouvernement caquiste avait dit préférer regarder «vers l’avenir» et ne pas avoir l’intention de forcer Robert Lafrenière à s’expliquer.

Dans une brève lettre remise à Martin Coiteux avant que Mme Guilbault lui succède à la Sécurité publique, Robert Lafrenière n’avait expliqué en rien les motifs de son départ après sept années passées à la tête de l’UPAC.