/news/health
Navigation

Maltraitance: des services de soutien pour les aînés

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Plusieurs aînés craignent de vivre un jour des abus ou de se retrouver dans une situation de vulnérabilité, a pu constater TVA Nouvelles, après qu'un couple d'aînés eut été séquestré dans le sous-sol d'une résidence de la Mauricie.

«Personnellement, étant rendu une personne âgée, ça commence à m'inquiéter un petit peu, a confié un homme croisé par TVA Nouvelles. On perd certaines de nos facultés, que ce soit physique ou mental. [...] On sait que, de plus en plus, il y a des personnes qui vont nous manipuler.»

Au cours des six derniers mois, la table Action Abus Aînés Mauricie a été mise au fait de 53 dossiers de maltraitance. L'organisme cherche à déceler rapidement les personnes maltraitées et vulnérables grâce au projet «Voisins Avertis».

«Même si, sur un groupe formé de 10 personnes, ça permet d'apporter de l'aide à deux ou trois personnes, ou même une, ça en vaut encore la peine», a mentionné la directrice générale de l'organisme, Colette Coudé.

La police de Trois-Rivières est aussi aux aguets pour pouvoir venir en aide aux aînés. Le corps policier a développé, pendant deux ans, une procédure d'intervention socio-judiciaire pour contrer le phénomène de l'exploitation des aînés. Les efforts des policiers leur ont valu un prix et ont mené à la création de la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés.

Également, la ligne Aide Abus Aînés (514 489-2287 ou 1-888-489-2287) existe depuis 2010 au Québec. Ce service de soutien offert 7 jours sur 7 vise à épauler les aînés, mais aussi les familles, les proches et les intervenants.

D'après un reportage de Charel Traversy