/entertainment/movies
Navigation

Un chef-d’œuvre ensorcelant

Suspiria s’impose comme étant le meilleur film d’horreur de l’année

Une scène de la nouvelle mouture du film d’horreur Suspiria.
Photo courtoisie, Metropolitan FilmExport Une scène de la nouvelle mouture du film d’horreur Suspiria.

Coup d'oeil sur cet article

La barre était haute pour ce nouveau Suspiria, relecture du classique de l’épouvante italien. Pourtant, le cinéaste Luca Guadagnino a réussi à livrer un véritable chef-d’œuvre de l’horreur qui, n’en déplaise aux puristes, arrive même à surpasser l’œuvre originale à plusieurs niveaux.

Le rêve de Susie Bannion s’apprête à prendre une tournure inattendue. Recrutée par une prestigieuse école de danse allemande, l’Américaine ne tardera pas à réaliser que l’établissement de renom est en réalité dirigé par un couvent de sorcières.

Le synopsis, les fans d’épouvante le connaissent déjà par cœur puisqu’il est identique à celui du Suspiria de 1977, pièce de résistance du cinéaste-culte Dario Argento. Mais c’est là que s’arrêtent les similitudes entre les deux films. Car le cinéaste Luca Guadagnino a longtemps parlé d’un hommage plutôt que d’une relecture de l’œuvre d’Argento. Et quelques minutes suffisent à comprendre son approche.

Plus de libertés

Celui qui nous avait offert l’an dernier le magnifique Appelle-moi par ton nom s’accorde bon nombre de libertés afin de s’approprier le récit classique et le porter dans des zones jadis laissées inexplorées par Dario Argento, s’aventurant, entre autres, plus souvent hors des confins de l’académie de danse.

Résultat : un long métrage plus solidement ancré dans le contexte sociopolitique de l’époque et, finalement, plus satisfaisant que ce à quoi on a eu droit dans le passé. Et, en prime, on a réellement l’impression de découvrir un tout nouveau film, voire une nouvelle intrigue, ce que peu de relectures peuvent se vanter d’avoir accompli.

Ambiances réussies

D’une durée de plus de deux heures trente, Suspiria est toutefois un film particulièrement costaud. Mais Luca Guadagnino profite pleinement de chacune de ces minutes pour installer minutieusement une ambiance sinistre et insidieuse pour ensuite culminer en une finale aussi jubilatoire que sanglante.

Bref, oubliez Héréditaire ou encore Un coin tranquille. Suspiria est sans contredit le meilleur film d’horreur de l’année.

  • Suspiria (4/5)

Un film de Luca Guadagnino

Avec Dakota Johnson, Tilda Swinton et Mia Goth.