/sports/fighting
Navigation

5 choses à savoir sur le premier adversaire de Floyd Mayweather en AMM

5 choses à savoir sur le premier adversaire de Floyd Mayweather en AMM
Instagram - @rizin_pr

Coup d'oeil sur cet article

Les rumeurs se faisaient insistantes, et voilà que c’est maintenant chose faite: Floyd Mayweather fils disputera son premier combat d’arts martiaux mixtes le 31 décembre, à Tokyo, contre la jeune sensation de 20 ans, Tenshin Nasukawa.

L’Américain laissait le doute planer sur son avenir depuis son combat contre Conor McGregor, en août 2017. Des vidéos de lui à l’entraînement ont fait surface sur ses réseaux sociaux au cours de la dernière année.

Ceux qui croyaient que le boxeur invaincu de 41 ans bluffait ont certainement été pris de court par l’annonce de sa participation au gala de fin d’année de RIZIN, une organisation japonaise connue pour mettre sur pied des combats étranges de temps à autre.

Les règles de l’affrontement, la catégorie de poids dans laquelle il sera disputé et une tonne d’autres paramètres restent à déterminer. Il ne serait pas surprenant que le duel se déroule selon un ensemble de règlements spéciaux, comme l’interdiction d’utiliser des coups de pieds ou d’amener son adversaire au sol.

Voir cette publication sur Instagram

December 31st 2018 #Tokyo

Une publication partagée par Floyd Mayweather (@floydmayweather) le

De plus, contrairement aux organisations nord-américaines comme l’UFC, Bellator et la Professionnal Fighters League, Rizin tient ses combats dans un ring de boxe.

Un vrai défi

L’adversaire de «Money», Tenshin Nasukawa, ne lui servira pas de chair à canon.

Voici ce que vous devez savoir sur le premier adversaire de Floyd en arts martiaux mixtes.

  • Deux poids, deux mesures

On dit souvent que la portée, la taille et le poids sont des «avantages naturels» pour un combattant.

Tandis que le boxeur a disputé son dernier combat chez les super-mi-moyens (154 lb), Nasukawa est actif dans la division des poids mouches (125 lb).

Au niveau de la grandeur, Floyd profitera d’un avantage non négligeable de quatre pouces.

Un choix stratégique pour Mayweather?

 

  • Une étoile montante

«Il est jeune, très puissant et rapide. Il est invaincu. C’est évident qu’il fait les choses de la bonne façon, et je suis fier de lui», a lancé d’emblée Mayweather en conférence de presse, à propos de Nasukawa.

Et il a raison. À 20 ans seulement, il montre un palmarès de 27-0 en kickboxing et de 4-0 en AMM.

En regardant ses combats, on ne peut que constater qu’il est explosif, plus particulièrement avec ses coups de pieds.

 

  • Une bonne droite

Si les coups de pieds ne sont pas légaux contre Mayweather, le gaucher pourra construire autour de son jab très efficace ainsi que sa puissante droite.

Mais, soyons honnêtes, Mayweather a vu les meilleurs jabs et droites des années 2000 dans un ring.

 

  • Des adversaires coriaces

Le niveau de compétition auquel il a fait face en arts martiaux mixtes s’apparente à celui d’une ligue mineure.

Deux de ses quatre victoires sont survenues contre des athlètes n’ayant aucune expérience en AMM. Un autre comptait trois défaites en autant de sorties chez les pros.

C’est vraiment son palmarès de kickboxeur qui impressionne.

Une récente victoire contre Kyoji Horiguchi, qui s’est déjà battu pour le titre de l’UFC à Montréal contre Demetrious Johnson, a prouvé à tous qu’il peut tenir son bout dans un ring avec n’importe qui.

 

  • Une faiblesse?

​Bien qu’il possède une fiche immaculée, un élément de son jeu est peut-être à peaufiner: il semble être plus hésitant, et donc moins agressif, lorsqu’il ne peut imposer son rythme. Bref, lorsque l’autre combattant avance constamment.

Cette «faiblesse» a été illustrée lors de son combat contre Suakim Sit Sor Thor Taew, en février 2018. Il avait parfois de la difficulté à toucher la cible avec ses coups en raison de la grandeur de Suakim... qui est presque identique à celle de Floyd.

Il a tout de même remporté le duel par décision unanime, mais semblait moins à l’aise lors des derniers rounds.

 

Dans l’histoire

La transition de la boxe aux arts martiaux mixtes ne s’est pas déroulée comme espérée pour la grande majorité des athlètes qui y ont tenté leur chance.

On peut même remonter à l’UFC 1, il y a presque 25 ans, lorsqu’Art Jimmerson a été soumis par Royce Gracie.

Outre Holly Holm (ancienne championne de l’UFC) et Heather Hardy (1-0), la plupart d’entre eux ont connu des succès mitigés.