/opinion/columnists
Navigation

Lettre aux baby-boomers

People Interview Job Application Concept
Photo stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Chers baby-boomers,

Les milléniaux sont paresseux, rêveurs, artificiels et narcissiques. Du moins, c’est ce que vous aimeriez bien croire, alors que 86 % d’entre nous ont un emploi et que 25 % sont activement engagés dans une cause afin de créer des changements tangibles. Vous semblez oublier, parfois, ce que c’est que d’êtres jeunes. Comme vous l’avez déjà été, nous sommes optimistes et non naïfs.

Nos deux générations ne se comprennent pas puisque nous avons grandi dans des environnements économique, technologique et social complètement différents. Les enjeux nous tenant à cœur sont alors bien distincts. Je vous le concède, par contre, chaque génération croit que sa façon de voir le monde est la meilleure, que ce soit à cause de l’expérience acquise ou de leur nouvelle perspective.

«Amélioration»

Je vous entends souvent dire que plusieurs combats sont terminés, qu’ils n’ont plus lieu d’être. Toutefois, amélioration ne rime pas nécessairement avec sécurité, acceptation ou égalité.

«Le féminisme s’est transformé en guéguerre des femmes frustrées.»

Ce n’est pas parce que les femmes ont certains droits que les hommes et les femmes sont égaux: il n’y a toujours pas d’équité salariale.

«Elle ne sert à rien leur parade, ils l’ont obtenu, le mariage gai.»

La communauté LGBTQ+ souffre encore de crimes violents, à un taux beaucoup plus élevé que les personnes hétérosexuelles.

Les causes nous tenant à cœur ne sont pas en vain, au contraire.

Conflits générationnels

Vous avez la mauvaise habitude de vouloir taire la jeunesse. Il est vrai, par contre, que nous avons aussi tendance à vous regarder avec cynisme. Cette dynamique, peu importe les générations, perdurera et seuls les discours changeront.

J’aimerais quand même que nous puissions apprendre les uns des autres. En tant que milléniaux, nous pouvons apprendre de vos erreurs et écouter vos conseils, au lieu de faire à notre tête. Je vous demanderais, en retour, de ne pas associer nos idées à de la naïveté, simplement parce que vous n’êtes pas d’accord, mais de nous écouter. Vous verrez comme nous avons beaucoup à offrir.

Sincèrement,

Une milléniale.

 

Écoutez les réactions de Richard Martineau au sujet de cette chronique à partir de 39 min 52 s

 

Cette chronique est en lien à la thématique "conflit de générations" proposée par Richard Martineau:

 

 

 


Mentors X Novices - lundis et jeudis en baladodiffusion sur qub.radio
Les Novices : l’émission - samedis matins de 10h à 11h sur qub.radio
Les chroniques écrites – sur les sites du Journal de Montréal et du Journal de Québec et dans les journaux