/news/green
Navigation

Des citoyens veulent interdire la vente de bouteilles d'eau à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Des citoyens de Sherbrooke espèrent que leur Ville légiférera prochainement pour interdire la vente de bouteilles d'eau sur le territoire de la municipalité.

Déjà, l'Université Bishop's, l'Université de Sherbrooke et la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke interdisent la vente d'eau embouteillée. De son côté, la Ville a adopté une résolution en 2009 empêchant la vente de bouteilles d'eau dans ses bâtiments municipaux, sauf ceux où il y a des machines distributrices.

«Interdire la vente de bouteilles d'eau, ce serait un geste cohérent qui réduirait la production de matières résiduelles», a lancé le citoyen Félix Boudreault au conseil municipal lundi, suivi des applaudissements des gens présents à l'assemblée.

Dans un dépanneur de Sherbrooke, l'idée est plutôt mal reçue. «On vend beaucoup de bouteilles d'eau. L'interdiction ne serait pas une bonne idée», a plaidé un commis rencontré par TVA Nouvelles.

L'Université de Sherbrooke a elle aussi sa politique contre l'eau embouteillée. La vente de bouteilles en format individuel est interdite sur le campus, mais des contenants d'un litre sont sur les tablettes. «Je pense que ce n'est pas nécessaire», a confié une étudiante, avant de prendre une gorgée dans sa propre bouteille réutilisable.

La question sera débattue au comité de l'environnement de la Ville, de même que le dossier des pailles de plastique. Le maire Steve Lussier avait ouvert la porte à leur interdiction l'été dernier.