/entertainment/movies
Navigation

Une comédie qui fait du bien

Le Grand Bain fait vivre une vague d’émotions aux cinéphiles

Le Grand Bain met en scène un groupe d’hommes qui, après avoir traversé des moments difficiles au cours de leur existence, retrouvent un sens à la vie en s’adonnant à la nage synchronisée. 
Photo courtoisie, MK2 Le Grand Bain met en scène un groupe d’hommes qui, après avoir traversé des moments difficiles au cours de leur existence, retrouvent un sens à la vie en s’adonnant à la nage synchronisée. 

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas un hasard si le film Le Grand Bain fait actuellement un tabac dans les salles de cinéma en France. Cette réjouissante comédie dramatique réalisée par l’acteur Gilles Lellouche réunit tous les ingrédients d’un bon feel-good movie.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Gilles Lellouche­­­ a visé dans le mille avec ce premier long métrage à titre de réalisateur. Sorti en France il y a deux semaines, Le Grand Bain nage dans le succès, ayant attiré déjà plus de 2,5 millions de spectateurs dans les salles de l’Hexagone. C’est maintenant au tour du public québécois de découvrir ce film franchement divertissant.

Le Grand Bain, c’est l’histoire de huit hommes dans la quarantaine (ou la jeune cinquantaine) qui traversent chacun une période difficile. Aux prises avec des problèmes de dépression, de couple, de chômage ou encore de solitude, ils partagent tous une passion commune : la nage synchronisée.

Entraînés par deux anciennes championnes, ils décideront de s’inscrire en tant qu’équipe à un championnat international en Norvège. Ce nouvel objectif un brin farfelu leur permettra de reprendre du plaisir à la vie.

Film choral à la fois drôle et émouvant, Le Grand Bain est une comédie rassembleuse qui réchauffe le cœur. S’appuyant sur une idée de scénario aussi originale qu’amusante, Gilles Lellouche­­­ a réussi à créer une galerie de personnages attachants, composée d’hommes en pleine crise existentielle, mais aussi de personnages féminins forts (joués par les excellentes Virginie Efira, Leïla Bekhti et Marina Fois).

Entre rire et émotion

Mélangeant habilement le drame et la comédie, Lellouche­­ se permet d’aborder des sujets graves comme la dépression et la solitude, tout en allégeant son récit de scènes hilarantes et de répliques savoureuses.

Au centre du film, l’acteur Mathieu Amalric est remarquable dans le rôle d’un père de famille déprimé. Jean-Hugues Anglade s’avère totalement crédible dans la peau d’un musicien raté tandis que Benoît Poelvoorde offre quelques moments de délire sous les traits d’un vendeur de piscines au bord de la faillite. Quant au chanteur Philippe Katerine, il apporte sa douce folie au film en interprétant un joyeux looser qui souffre de solitude.

Le Grand Bain n’est pas un film sans défaut. Le scénario s’essouffle et devient un peu trop conventionnel dans la dernière heure. Mais cela n’enlève rien à son charme irrésistible et à sa capacité de nous toucher en plein cœur.

  • Le grand bain (3,5/5)

Un film de Gilles Lellouche

Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet et Benoît Poelvoorde