/news/society
Navigation

Équité salariale: le Québec a inspiré le fédéral, dit le ministre Duclos

Le ministre fédéral de la Famille, Jean-Yves Duclos, est allé à la rencontre d’employés de VIA Rail à la gare du Palais de Québec pour leur présenter le projet de loi C-86 déposé à la fin octobre, qui contient plusieurs mesures pour favoriser l’équité salariale et pour moderniser les normes fédérales du travail.
Photo Dominique Lelièvre Le ministre fédéral de la Famille, Jean-Yves Duclos, est allé à la rencontre d’employés de VIA Rail à la gare du Palais de Québec pour leur présenter le projet de loi C-86 déposé à la fin octobre, qui contient plusieurs mesures pour favoriser l’équité salariale et pour moderniser les normes fédérales du travail.

Coup d'oeil sur cet article

Services de garde abordables, congés parentaux et maintenant équité salariale, le Québec a pavé la voie à plusieurs programmes fédéraux, a louangé le ministre fédéral Jean-Yves Duclos, aujourd'hui.

Le ministre de la Famille est allé à la rencontre d’employés de VIA Rail à la gare du Palais de Québec pour leur présenter le projet de loi C-86 déposé à la fin octobre, qui contient plusieurs mesures pour favoriser l’équité salariale et moderniser les normes fédérales du travail.

M. Duclos a fait remarquer que ce projet de loi est semblable à ce qui existe au Québec en matière d’équité salariale depuis plus de 20 ans.

La province a «montré la voie au gouvernement fédéral à plusieurs reprises», a-t-il dit, citant également le soutien financier du gouvernement fédéral pour les services de garde abordables ou encore le lancement de la première allocation parentale partagée de l’histoire du Canada.

«C’est une occasion pour nous, Québécois, de comprendre et de célébrer le fait que l’on peut avoir une influence aussi en dehors du Québec», a lancé le ministre fédéral.

Recommandé en 2004

Celui-ci a aussi accusé à mots couverts le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper de ne pas avoir agi en matière d’équité salariale lorsqu’il était au pouvoir, de 2006 à 2015.

«Ce qu’on est en train de mettre en place, la Chambre des communes l’avait recommandé en 2004, a-t-il affirmé. [...] On n’avait pas eu le temps, entre 2004 et 2006, de déposer un projet de loi et de le faire voter. [...] On a, dans un sens, perdu 14 ans, mais on ne change pas le passé et on travaille pour l’avenir.»

«Depuis ce temps-là, le Québec et l’Ontario aussi ont fait des progrès qui nous aident maintenant à avancer à Ottawa», a-t-il ajouté.

Le projet de loi C-86 prévoit entre autres que les entreprises de juridiction fédérale de plus de 10 employés se dotent d’un plan pour corriger les écarts salariaux entre les hommes et les femmes lorsque la valeur du travail est égale. Il s’applique également à la fonction publique fédérale.

Projet de loi omnibus

Il contient aussi plusieurs mesures pour faciliter la conciliation famille-travail et pour protéger les travailleurs. Par exemple, il instaurerait un nouveau congé personnel de cinq jours, dont trois payés. Il garantirait également que les employés en situation de travail précaire reçoivent une rémunération égale à celle de leurs collègues qui travaillent à temps plein.

Le gouvernement fédéral espère adopter le projet de loi C-86 avant le scrutin d’octobre 2019. M. Duclos a dit souhaiter la «collaboration des autres partis» à ce chapitre, étant donné qu’il s’agit d’un projet de loi omnibus couvrant une grande variété de sujets.