/news/society
Navigation

La maison de la culture Frontenac rebaptisée en l’honneur de Janine Sutto

La maison de la culture Frontenac rebaptisée en l’honneur de Janine Sutto
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La maison de la culture Frontenac, située sur la rue Ontario Est, dans le quartier montréalais Centre-Sud, prendra le nom de Janine Sutto à compter du 19 novembre prochain, a annoncé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, vendredi après-midi.

«Il allait de soi que la Ville de Montréal soulignerait l'apport culturel de madame Sutto, qui a su marquer plusieurs générations en interprétant des rôles variés dans des œuvres qui ont rejoint une multitude de publics. Le Centre-Sud a été un cadre si important de cette grande carrière que le choix de la maison de la culture, où la comédienne a d'ailleurs joué dans les années 1990, s'est imposé», a déclaré Valérie Plante.

Les membres de la famille de Janine Sutto, qui est décédée le 28 mars 2017 à l’âge de 95 ans, étaient présents à la conférence de presse de la mairesse. Sa fille, la comédienne Mireille Deyglun, s’est réjouie que cet arrondissement si cher au cœur de sa mère ait été choisi pour honorer sa mémoire.

«Je suis tellement heureuse et reconnaissante que ma mère ait un lieu à son nom dans ce quartier où elle est arrivée de Paris en 1930, a mentionné l’actrice. La culture était au centre de la vie de Janine et cette maison de la culture était importante à ses yeux. C'est ici qu'elle a joué la reine Victoria dans la pièce de Simon Fortin "Un pays dans la gorge", un de ses plus beaux souvenirs de théâtre.»

C’est notamment dans le Centre-Sud que Janine Sutto a tourné pour la télévision, à Radio-Canada, TVA et Télé-Québec, dans des séries comme «Symphorien», «Poivre et sel» et «Les beaux dimanches». En 2006, elle jouait à l’Usine C, sur l’avenue Lalonde, dans la pièce «Tout comme elle».

Cette nouvelle désignation de la maison de la culture Frontenac s’inscrit dans le cadre de l'opération Toponym'Elles, laquelle vise à intégrer plus de noms féminins dans la toponymie montréalaise. La décision sera adoptée au conseil municipal du 19 novembre prochain, date à laquelle le changement de dénomination sera effectif.

La salle sera toutefois fermée pour des rénovations de janvier à septembre 2019. Ses sièges seront changés et ses systèmes mécanique, électrique et de sécurité seront mis à niveau. L’un des espaces d’exposition continuera d’accueillir des spectacles pendant cette période.