/finance/news
Navigation

Un avocat sans se ruiner : possible ?

Un avocat sans se ruiner : possible ?
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

On croit souvent que les services des avocats sont réservés aux plus riches. Un tel professionnel pourrait pourtant vous aider dans plusieurs situations. Heureusement, des solutions existent pour consulter un avocat à moindre coût.

Pourquoi recourir à un avocat ?

Au-delà de son rôle de représentation au tribunal, un avocat peut vous aider à obtenir des pistes de solution dans certaines situations de la vie quotidienne. Par exemple, il peut vous aider à rédiger un contrat avec vos partenaires d’affaires ou encore vous informer sur vos droits avant de prendre une décision importante.

Pas besoin d’attendre d’être en conflit pour le consulter !

Des ressources peu coûteuses ou gratuites

Consulter un avocat gratuitement ? C’est possible ! Plusieurs organismes tiennent régulièrement des journées de consultations gratuites d’avocats. C’est le cas des Centres de justice de proximité (il y en a huit à travers le Québec, dont un à Montréal et un à Québec), de la Clinique juridique du Mile End, ou encore de Juripop. Restez également à l’affût d’événements qui pourraient se tenir près de chez vous, comme le salon Visez droit qui propose chaque année des consultations gratuites au cœur du Complexe Desjardins à Montréal.

À tout moment, consultez le site web boussolejuridique.ca pour trouver les ressources gratuites ou à moindre coût près de chez vous.

D’autres ressources adaptées au problème

Selon votre problème juridique, certains organismes peuvent aussi vous aider gratuitement. Si vous faites face à un problème de :

  • Discrimination : contactez la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) : cdpdj.qc.ca
  • Travail : contactez la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) : cnesst.gouv.qc.ca
  • Logement : contactez la Régie du logement sur rdl.gouv.qc.ca ou le Service téléphonique du logement au 1 844 227-3790
  • Immigration : contactez le service « Urgence avocat – Volet immigration du Barreau du Québec au 1 866 954-3525.

Si vous êtes arrêté par la police, vous avez aussi le droit de consulter gratuitement un avocat par téléphone au moment de votre arrestation. L’aide juridique (1 800 842-2213) et le Barreau du Québec (514 954-3444) offrent un tel service.

Magasiner un avocat

Quand le recours à un avocat en pratique privée est inévitable, il est bon de magasiner.

Informez-vous auprès de votre entourage pour savoir s’ils ont des recommandations ou visitez le site web du Barreau du Québec pour trouver un avocat qui travaille dans le domaine qui vous concerne.

Avant de choisir un avocat, informez-vous aussi sur le type de facturation qu’il offre. Par exemple :

  • Le tarif horaire : c’est le plus classique. L’avocat vous indique d’abord combien coûtent ses services à l’heure, puis il établit sa facture en fonction du nombre d’heures passées à travailler sur votre dossier.
  • Le forfait : votre avocat vous indique le montant total que vous lui devrez pour s’occuper de votre dossier ou d’une partie de votre dossier.
  • Le pourcentage : votre avocat se paye en s’attribuant un pourcentage du montant que vous recevez si vous gagnez votre cause.

Vous pouvez appeler plus d’un avocat pour comparer les services qu’ils offrent et leurs prix. Cela peut vous aider à établir un budget selon vos besoins légaux.

Vous n’avez pas beaucoup d’argent ? Vous pourriez peut-être bénéficier de l’aide juridique qui vous offre gratuitement les services d’un avocat. Vérifiez si vous êtes admissible auprès du bureau d’aide juridique le plus proche de chez vous.

Si vous n’êtes pas admissible au remboursement intégral de vos frais, vous pourriez peut-être avoir accès au « volet contributif ». Cette autre forme d’aide juridique vous permet de bénéficier de services juridiques en échange d’une contribution financière de 100 $ à 800 $.

Texte informatif – Ce texte ne constitue pas un avis juridique; il est recommandé de consulter un avocat ou un notaire pour un tel avis. Éducaloi est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’informer les Québécois de leurs droits et obligations dans un langage clair».