/news/transports
Navigation

Un maire fait asphalter la rue devant chez lui

Les conseillers municipaux le désavouent dans une réunion houleuse après qu’il n’eut remboursé que 250$

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARIE-MADELEINE | Un maire de la Montégérie s’est mis tout le monde à dos en faisant asphalter la rue devant chez lui alors que les travaux devaient s’arrêter avant sa résidence.

Gilles Carpentier, le maire de Sainte-Marie-Madeleine, une petite paroisse de 3000 habitants près de Saint-Hyacinthe, a demandé en septembre à ses fonctionnaires d’asphalter la rue devant chez lui. Les travaux qui étaient autorisés par le conseil devaient cependant s’arrêter à environ 50 mètres avant sa maison.

Les travaux supplémentaires devant sa résidence ont coûté près de 3000 $.

Devant la colère des conseillers municipaux et de citoyens, le maire a remboursé 250 $, le 8 novembre, après avoir été contacté par Le Journal.

Bon parleur

« C’est drôle, il y avait urgence d’agir devant son entrée de cour. Nous n’en avions pourtant jamais entendu parler. Le maire est un très bon parleur. Il s’en sort toujours bien », a dit une source bien informée du dossier.

Dans un communiqué envoyé le 29 octobre aux résidents de Sainte-Marie-Madeleine, M. Carpentier « a précisé qu’il croyait disposer du pouvoir d’autoriser le pavage recommandé d’une section additionnelle du boulevard Rodrigue, en raison de l’urgence de prendre la décision en raison des travaux en cours de réalisation ».

Abandonné

Le maire Carpentier a admis avoir fait une erreur.

À la suite de cet événement, les six conseillers ont perdu confiance en lui et ont tous choisi de devenir indépendants et de quitter son équipe. Ils l’ont fait savoir lors d’une réunion houleuse, lundi soir.

« C’est un blâme qu’ils m’ont fait. J’en suis responsable. Je l’accepte, même si c’était de bonne foi », a affirmé M. Carpentier au téléphone.

Selon lui, ce pavage aurait été nécessaire un jour ou l’autre de toute façon.

« C’était pour rattacher un bout d’asphalte à la moitié qui n’avait pas été pavée l’année passée », a-t-il ajouté.

D’après la facture des Entreprises Michaudville, la quantité d’asphalte supplémentaire nécessaire a coûté 2820 $ à la paroisse de Sainte-Marie-Madeleine.