/news/health
Navigation

L’Université de Toronto bannit toute fumée

Coup d'oeil sur cet article

À compter du 1er janvier 2019, l’Université de Toronto va bannir toutes les fumées de ses campus.

Fumer du tabac ou du cannabis, mais aussi vapoter, ne sera plus permis sur les trois campus, a rapporté le Toronto Star.

«Nous avons voulu étendre et mettre à jour notre politique en matière de tabagisme pour nous assurer que nous avons un campus en bonne santé. Ne pas fumer sur le campus fait partie de cela, a indiqué au «Toronto Star» Kelly Hannah-Moffat, vice-président de l’Université chargée des ressources humaines et de l’équité. Notre politique que nous avons actuellement est vieille de plusieurs décennies.»

Le bannissement ne concernera pas toutefois l’utilisation de fumée dans le cas des cérémonies autochtones et l’université accommodera les personnes fumant à des fins médicales.

Mme Hannah-Moffat a indiqué que des zones pour fumeurs seront proposées temporairement, mais finiront par disparaître elles aussi. Ces zones seront à une bonne distance des bâtiments et serviront comme lieu sûr pour ceux qui «sentent la nécessité de fumer.»

L’Université compte proposer des services et des programmes d’aide pour les étudiants et le personnel qui souhaitent arrêter de fumer.