/news/education
Navigation

Jeux vidéo éducatifs: inciter les élèves à écrire

Les cousins Gervais-Martinez
Photo 24 Heures, Camille Dauphinais-Pelletier Les cousins Gervais-Martinez lors de l’exposition MEGA Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Ce n'est pas toujours facile pour des jeunes du primaire de se lancer dans une composition écrite, mais des outils comme le jeu vidéo «La Constellation de l’Ourse» pourraient changer la donne.

Dimanche, lors de l’exposition MEGA Montréal, les cousins Gervais-Martinez se serraient devant un ordinateur, proposant chacun des idées sur ce que pourrait bien dire leur dragon. Ils s’échangeaient tour à tour le clavier et la souris, les yeux rivés sur l’écran.

Difficile de croire qu’ils étaient en train de faire... un exercice de composition.

«Les garçons bloquent souvent quand on leur demande de faire un exercice d’écriture en classe. Ils disent qu’ils n’ont pas d’idées. Pourtant, chez eux, avec des figurines, ils arrivent sans problème à composer des scénarios! On a eu l’idée de leur permettre de créer un univers pour ensuite y intégrer du texte», a résumé le dessinateur Olivier Carpentier, en expliquant la genèse du jeu développé à Montréal par le studio Nanomonx.

«La Constellation de l’Ourse» s’adresse aux jeunes du primaire. L’une de ses fonctions principales est de permettre aux élèves de bâtir des univers en installant des maisons, des arbres, des véhicules, des créatures fantastiques, des personnages... et en créant des bulles de dialogue ou de texte narratif. Pas question de juste créer un tableau: il faut écrire des mots pour gagner des étoiles, qui permettent ensuite «d’acheter» des éléments graphiques.

Éliott Gervais n'aurait pas besoin de se faire prier. «Ça serait super d'y mettre mes histoires», a lancé à son père celui qui ne manque pas de créativité.

«Les enseignants peuvent paramétrer le jeu de plusieurs façons pour convenir aux très jeunes, qui sont plutôt rendus à identifier des mots de vocabulaire, ou aux plus vieux, qui sont prêts à composer. Le module de correction est aussi fait pour faciliter la vie aux enseignants», a souligné M. Carpentier.

Une fois les univers créés et corrigés, les élèves peuvent explorer ceux de leurs collègues de classe.

Samuel de Champlain en pixels

En plus du volet composition, «La Constellation de l’Ourse» peut servir aux enseignants d’univers social pour apprendre aux jeunes des notions d’histoire.

Des tableaux proposent de construire des scènes sur des thèmes aussi précis que «La Nouvelle-France en 1695» ou «Le Bas-Canada en 1820». Ainsi, on pourra faire interagir avec des villageois un Samuel de Champlain ou une Jeanne-Mance en pixels, ou installer au bord d’une rivière un poste de traite inspiré d’un vrai spécimen de la région de Tadoussac.

Le jeu compte déjà des milliers d’utilisateurs au Québec, notamment à la Commission scolaire de Montréal, et Nanomonx élabore des projets d’expansion vers les États-Unis. On peut tester le jeu gratuitement à l’adresse www.constellationdelours.info.

 

Autres jeux éducatifs présentés au MEGA

«Spellers» – Affordance Studio

Ce jeu de capture de créatures est destiné aux élèves d’anglais langue seconde. Les joueurs doivent réussir des exercices de vocabulaire et de grammaire pour pouvoir lancer un «SuperSpell» de feu, de feuilles ou d’eau, selon la faiblesse de la créature attaquante.

«InvestorHero» – Eurekamatique

Dans «InvestorHero», le portefeuille est personnifié par un chien; après tout, les deux doivent être éduqués si on veut éviter leurs «fuites»! Au travers de divers module, ce jeu vise à enseigner aux jeunes et moins jeunes tout ce qu’ils doivent savoir sur la survie économique.

«Slice Fractions 1 & 2» – Ululab Inc.

Ces jeux racontent les aventures absurdes d’un mammouth, que les joueurs doivent aider à progresser en résolvant des problèmes visuels impliquant des concepts mathématiques.