/lifestyle/health
Navigation

Les chocolats chauds au banc d’essai

Bloc chocolat chaud
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Par les temps froids qui courent, quoi de mieux pour nous réchauffer qu’un bon chocolat chaud préparé dans notre tasse préférée ? Parmi les options qui s’offrent à nous en épicerie, quels sont les meilleurs et moins bons choix ? Pour répondre à cette question, le chocolat chaud passe au banc d’essai cette semaine.

► Notre analyse

Pour ce banc d’essai, 18 chocolats chauds instantanés ont été analysés. Afin de les comparer, les formats en vrac ont été uniformisés à 25 g (1,5 à 3 cuillères à soupe) et les sachets individuels (25 à 28 g) ont été analysés par unité. Une seule marque faisait exception avec un sachet de 13 g.

Chaque portion fournit :

  • Entre 45 et 130 Calories
  • Entre 0 et 9 g de lipides
  • Entre 0 et 5,8 g de gras saturés
  • Entre 0 et 143 mg de sodium
  • Entre 10 et 20 g de sucre
  • Entre 1 et 3 g de protéines

Nos meilleurs choix

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

NOMU (chocolat noir) se place bien sur le podium. Sa teneur en sucres (10 g) et en sodium (2 mg) est tout à son avantage. Il s’agit du produit le moins sucré et parmi les moins salés du banc d’essai. Bien qu’il soit plus riche en gras, on apprécie sa liste d’ingrédients épurée et le cacao en tête de liste lui vaut beaucoup de points.

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

Camino noir classique affiche aussi une belle liste d’ingrédients. Sa portion de 25 g (2 c. à soupe) apporte 24 mg de sodium seulement et 16 g de sucres ce qui est raisonnable dans cette catégorie de produits. Il apporte aussi moins de 100 calories et moins d’un gramme de gras par portion tout en étant certifié bio et de commerce équitable ! Une autre valeur ajoutée.

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

Silly Cow Farms suit de près la marque précédente. En plus d’être exempt de sodium, il figure parmi les choix les moins caloriques (95 calories) par portion de 25 g (environ 2,5 cuillères à soupe) et sa liste d’ingrédients épurée se compose de 3 ingrédients. De plus, son contenant en verre le distingue de ses compétiteurs.

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

Starbucks guimauves s’en tire plutôt bien aussi. Son sachet (28 g) affiche une teneur en sodium (4 mg) parmi les moins élevées. Bien que sa teneur en sucre (17 g) se situe dans la moyenne, sa liste d’ingrédients est exempte d’arômes artificiels et d’agents de conservation, ce qui lui mérite des points. Par contre, on aime moins les ingrédients des guimauves (sirop de maïs, sucre, etc.).

Nos moins bons choix

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

 

Sélection mérite compte parmi nos mauvais choix. Sa teneur en sucre (20 g) compte parmi les plus élevées (par portion de 25 g, soit 3 c. à soupe). Le produit est aussi le plus salé du banc d’essai (143 mg). De plus, sa liste d’ingrédients très longue affiche des arômes artificiels qui ne redorent guère son image.

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

La marque sans nom figure aussi dans cette liste. Par portion de 25 g (environ 2 cuillères à soupe), sa teneur en sucre (20 g) et en sodium (120 mg) est supérieure à la moyenne des options analysées. De plus, sa longue liste d’ingrédients (renfermant du phosphate dipotassique et du silicate d’aluminium et de sodium) lui coûte des points.

Bloc chocolat chaud
Photo Martin Chevalier

La poudre Tim Hortons ne fait pas meilleure impression, avec sa teneur en sodium (136 mg) qui figure parmi les plus élevées par portion de 25 g (environ 1,5 cuillère à soupe). Mentionnons également sa longue liste d’ingrédients constituée d’huile hydrogénée (source de gras trans) et qui en fait un choix à éviter.

Qu’en est-il des autres produits ?

Si leurs teneurs en sodium (entre 95 et 120 mg) et en sucres (17 g) ne sont pas les plus élevées par portion (1 sachet de 25 g), certains produits de la marque Carnation (guimauves, riche et crémeux, Turtles, Coffee Crisp, After Eight et Rolo) affichent une liste d’ingrédients très longue. Les huiles hydrogénées, les huiles tropicales (sources de gras saturés) et les arômes artificiels qui les constituent sont loin d’en faire de bons choix !

Pour sa part, avec son sachet de 13 g, Carnation léger, ne fait pas meilleure impression. En doublant cette valeur (pour se rapprocher du poids des autres produits ; soit 25 g) sa teneur en sucre (14 g) resterait inférieure à la moyenne, normal puisqu’il contient des succédanés de sucre, soit du sucralose et de l’acésulfame-potassium. En prime, sa teneur en sodium grimperait à 240 mg. Un autre exemple est que le produit léger est pire que le produit régulier.


► Merci à Kamélia Faraj, stagiaire en nutrition, de sa précieuse collaboration