/24m/transports
Navigation

Travaux dans l'échangeur Turcot: Une première fois en train pour plusieurs travailleurs

Des passagers descendent à la gare Dorval d'un train exo de la ligne Vaudreuil-Hudson en provenance du centre-ville de Montréal. Les trains étaient gratuits toute la journée en raison des travaux de l'échangeur Turcot qui entraînaient des fermetures de route importantes.
Photo Agence QMI, CAMILLE DAUPHINAIS-PELLETIER Des passagers descendent à la gare Dorval d'un train exo de la ligne Vaudreuil-Hudson en provenance du centre-ville de Montréal. Les trains étaient gratuits toute la journée en raison des travaux de l'échangeur Turcot qui entraînaient des fermetures de route importantes.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Un voyage en train qui se déroule bien, ce n’est pas une expérience suffisante pour convaincre plusieurs propriétaires de voiture de troquer leur bagnole pour le transport en commun.

De nombreux habitants de l’ouest de l’île de Montréal sont allés travailler en train pour la première fois lundi, alors que les lignes Candiac et Vaudreuil-Hudson d'exo étaient gratuites toute la journée en raison des travaux en cours dans l’échangeur Turcot.

Parmi ceux-ci, Philippe Martin, qui est monté dans le train à Sainte-Anne-de-Bellevue à 6 h 39. Le départ était à l’heure, il était confortablement assis tout au long du trajet et rapporte que le train n’était pas particulièrement rempli. «Je préfère quand même prendre ma voiture, mais maintenant, je me dis qu’à l’occasion, par exemple dans une tempête de neige, je pourrais décider de prendre le train», a-t-il témoigné.

Même son de cloche chez Michel Junior. Même s’il était en congé pour le jour du Souvenir, le spectre de la congestion routière ne l’a pas empêché de venir faire un tour au centre-ville. Le train qu’il a pris à la gare Dorion à 11 h 20 était parfaitement à l’heure et le trajet agréable – mais il continuera quand même à circuler en voiture.

Plusieurs passagers croisés par le «24 Heures» sur la ligne Vaudreuil-Hudson lundi étaient dans la même situation que ces deux hommes, et rares étaient ceux qui rapportaient des expériences déplaisantes.

«Il y avait beaucoup de monde partout et on était serrés les uns contre les autres», a toutefois raconté André Beaulieu, qui n’a pas particulièrement aimé faire 35 minutes de train debout de bon matin, entre la Gare Valois et le centre-ville. Heureusement, le train qu’il a pris pour rentrer chez lui était beaucoup moins rempli.

Légère hausse d’achalandage

Comme les travaux de l’échangeur Turcot s’étalaient sur quelques jours, les lignes de train Vaudreuil-Hudson et Candiac étaient aussi gratuites le vendredi 9 novembre.

Exo a rapporté une hausse d’achalandage de 25 % sur la ligne Candiac et de 7 % sur la ligne Vaudreuil-Hudson vendredi, notant également que 417 passagers ont utilisé les 14 navettes ferroviaires hors pointe entre le centre-ville de Montréal et la gare Dorval ce jour-là.

Comme lundi était un jour férié dans les bureaux fédéraux pour le jour du Souvenir, on aurait normalement dû observer une baisse de l’achalandage dans les gares, mais sur ces lignes, on a observé un achalandage similaire à l’habitude, toujours selon exo.

Sur la route, l’heure de pointe catastrophique qui était redoutée ne s’est pas produite, la congestion se concentrant sur seulement trois ou quatre kilomètres.