/investigations/transports
Navigation

Un dirigeant du pont Champlain remercié

Chantier du pont Champlain
Photo Ben Pelosse Frédéric Guitard
Ingénieur congédié

Coup d'oeil sur cet article

Trois semaines après l’annonce de délais supplémentaires dans la construction du nouveau pont Champlain, le patron de la section la plus critique du chantier, le pylône central, vient d’être retiré du projet, a appris notre Bureau d’enquête.

Frédéric Guitard dirigeait les travaux dans cette section du pont, qui a causé la majeure partie des délais supplémentaires annoncés le 25 octobre.

Le directeur de la coordination du chantier, Daniel Genest, n’a donné mercredi aucune information sur les raisons du renvoi de M. Guitard, jusqu’ici gestionnaire de projet principal chez SNC-Lavalin, l’entreprise qui dirige le consortium ayant obtenu le contrat du pont, Signature sur le Saint-Laurent (SSL).

« C’est normal que dans l’ensemble du chantier il y ait des changements en cours de route », a-t-il seulement dit.

Le principal intéressé n’a pas souhaité non plus commenter son renvoi, annoncé mercredi à la haute direction. Son départ est-il lié aux nombreux problèmes qui ont causé des délais supplémentaires ?

« Ça n’a rien à voir », a assuré M. Guitard lors d’une brève discussion avec notre Bureau d’enquête, sans donner de détails.

L’ingénieur cumule 25 ans de carrière, selon son profil LinkedIn, dont 11 chez SNC-Lavalin.

Zone critique

M. Guitard dirigeait les travaux du pylône central qui domine la section haubanée du pont, au-dessus de la voie maritime du fleuve Saint-Laurent.

Le constructeur a particulièrement peiné à installer les « tranches » du pont dans cette partie. Les travailleurs doivent hisser ces structures construites en usine, puis les fixer à l’ouvrage à l’aide d’un système complexe de grues, de ponts roulants et de tours temporaires.

SSL doit encore installer la dernière tranche, au centre du pont haubané, moins de six semaines avant la date d’ouverture prévue initialement le 21 décembre.

En outre, SSL doit toujours fixer neuf des énormes câbles qui soutiennent la structure et démonter l’imposant système de grues et de ponts roulants déployés pour le montage.


L’ouverture du pont a finalement été repoussée « au plus tard » à la fin juin, a annoncé le constructeur le 25 octobre.