/misc
Navigation

Angèle Dubeau : l’archet magique

 Angèle Dubeau : l’archet magique

Coup d'oeil sur cet article

 

L’important disait un animateur de radio, n’est pas d’être premier tout de suite, mais de durer. Après plus de deux décennies sur scène avec son ensemble La Piéta et un 43e disque, la violoniste Angèle Dubeau tire sa révérence des tournées. Oui, nous l’entendrons encore, lors de différents concerts, mais le rythme infernal des voyages a une fin. Avec Ovations, enregistré devant public au palais Montcalm de Québec, elle a choisi 11 plages représentatives ses goûts très éclectiques.

 

Du grand classique à la musique de film.


Qu’elle fût avec son ensemble ou lors de concerts mémorables comme avec le regretté pianiste Dave Brubeck, Angèle Dubeau respirait et respire encore pour la musique. Cette fibre éternelle qui «  coule  » dans son archet, lui permet de se mouler à tous les styles ou presque. De Camille Saint-Saëns à Ludovico Enaudi, et, de Max Richter, à The Mission d’Ennio Morricone,

avouons que la palette est large. Lentement, mais certainement, Ovations s’inscrit dans les très beaux disques de cette saison 2018, et nous saluons le travail accompli.

 

Après une journée bien remplie, Angèle et ses complices vous feront rapidement oublier les petits tracas du quotidien.