/news/currentevents
Navigation

Chute mortelle de six étages lors d’une opération policière: aucune accusation contre les policiers, tranche le DPCP

Coup d'oeil sur cet article

Aucune accusation criminelle ne sera portée contre les policiers impliqués dans l’opération antidrogue lors de laquelle un homme a fait une chute mortelle de six étages, à l’hiver 2017.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) en a décidé ainsi à la lumière de l’étude du rapport d’événement produit par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Le 1er février 2017, les policiers ont mené deux perquisitions simultanées dans un immeuble à logements situé à l’arrière de la Place Versailles, dans l’arrondissement d’Anjou.

Lorsque les policiers ont enfoncé la porte de l’un des appartements en criant «Police», ils ont maîtrisé un premier individu qui se trouvait devant eux.

Mais lorsqu’un policier s’est rendu dans l’une des chambres, il est tombé face à un homme qui se trouvait sur son lit, à côté d’une fenêtre.

Le suspect a ouvert celle-ci et s’est glissé à l’extérieur jusque sur le balcon. Occupé à suivre l’homme en empruntant le même chemin, le policier impliqué a seulement eu le temps de voir le suspect qui enjambait la rampe du balcon. Il n’a pas vu la suite, selon le DPCP.

Lorsque l’agent s’est approché, il a jeté un œil six étages plus bas, où il a aperçu le corps de l’homme étendu au sol.

Des manœuvres de réanimation ont été effectuées pour le ramener à la vie, mais sans succès.

Selon le DPCP, aucun policier n’a commis d’acte criminel dans ce dossier.