/news/green
Navigation

Réparation d’une conduite à Longueuil: début du déversement de 150 millions de litres d’eaux usées dans le fleuve

Coup d'oeil sur cet article

Les déversements d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, nécessaires pour permettre la réparation d’une conduite, commencent ce jeudi à Longueuil.

L’opération pourrait durer un maximum de huit jours et entraîner l’écoulement de jusqu’à 150 millions de litres d’eaux usées dans le fleuve, soit environ 7% des eaux usées produites par la ville.

En rejetant ces eaux dans le fleuve, on pourra réparer une canalisation d’égout brisée qui se trouve sous l’eau, entre Longueuil et l’île Charron.

«Ça va permettre à nos plongeurs de couper la section qui est endommagée, en coordination avec les opérateurs de pelles mécaniques, qui vont retirer ces deux sections-là et pouvoir au cours des prochains jours les remplacer avec une section neuve», a expliqué à TVA Nouvelles Louis-Pascal Cyr, porte-parole de la Ville de Longueuil.

Déversement inévitable

Selon M. Cyr, rien n’aurait permis d’éviter le déversement des eaux usées dans le fleuve pour effectuer ces travaux, planifiés depuis cet été.

«On a tout regardé les scénarios possibles, et le meilleur scénario, c’était de faire ça à ce moment-ci de l’année, à un moment où le débit est élevé et le niveau est très haut», soulève-t-il.

Le mois de novembre a été choisi parce que le débit du fleuve est élevé, son niveau est élevé, qu’il n’y a pas d’activité nautique et que la faune n’est pas en période de reproduction, mentionne M. Cyr.

Les citoyens du secteur situé au sud des îles de Boucherville ont été avisés de ne pas rentrer en contact avec l’eau souillée du fleuve

Au début du mois de novembre, la Ville avait informé que la majorité des déchets serait retenue dans le puits de pompage et qu’une barrière flottante serait installée près du point de rejet. Une inspection des berges sera réalisée avant, pendant et après le déversement et un nettoyage sera effectué si nécessaire.

Aucune coupure d’eau n’est toutefois prévue pour les citoyens relativement à ces travaux. On demande toutefois aux citoyens de limiter leur consommation d’eau afin de limiter la quantité de liquide rejetée dans le Saint-Laurent.