/misc
Navigation

Catherine Dorion met le feu au débat

Catherine Dorion met le feu au débat
Capture d'écran, Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Incroyable à quel point la nouvelle députée Qsiste Catherine Dorion suscite des réactions contrastées, même chez des gens qui seraient portés à être d'accord avec elle sur le fond.
 
Dans mon réseau social, je lis par exemple ceci:
« Sa capsule est un bijou de vulgarisation et sa comparaison, une belle créativité langagière dans un univers excessivement policé. Penser et parler en dehors de la boîte fait du bien à entendre. Chapeau à elle
 
Je lis aussi, de la part d'un adversaire du Troisième lien que je connais bien: 
 
« Sa métaphore est vraiment conne.... Elle utilise un discours aussi malhonnête, populiste, grossier que la radio poubelle. Ses arguments et le fond de sa pensée, je m'y reconnais. Mais franchement, elle n'a pas à prendre un discours qui tient mieux dans la bouche de Jerôme Landry. Parler gras, on peut laisser ça dans la cours des orduriers...»
 
Un autre soutient ce qui suit : 
« Si Catherine Dorion était un homme de droite, [il] aurait été tourné[...]  en ridicule avec ses dernières vidéos. On aurait dit : "Mais quel colon ! Regardez comment s'exprime ce gros inculte de la droite !" Mais Catherine Dorion est une femme de gauche. C'est donc une artiste incomprise, qui a seulement cherché à se mettre à la hauteur du peuple. Une femme géniale, révolutionnaire, que le Québec devrait apprendre à admirer.»
 
«C'est osé» —GND
 
(À écouter à partir de 24:40 environ)
 
« Moi j'entends souvent des citoyens, des citoyennes et des chroniqueurs, des commentateurs, déplorer le ton aseptisé de la politique québécoise, déplorer que c'est de la langue de bois, que c'est un peu des casettes. Ben là, on a une nouvelle députée qui est très très loin de ça. C'est le moins qu'on puisse dire. Alors moi je trouve ça rafraichissant. Oui sa comparaison, sa dernière en date [entre le troisième lien et] la cocaïne, c'est osé, c'est original, mais moi j'ai envie de dire : tant mieux, lâche pas Catherine ça fait du bien des politiciens qui sortent du moule. Elle n'a pas insulté personne...» 
 
Nadeau-Dubois confie que lui aurait peut-être préférer utiliser la métaphore de la «cigarette». Il conclut en disait: « On a perdu Amir Khadir, on a retrouvé Catherine Dorion
 
Et vous, qu'en pensez-vous?
 
Vers 13h45 aujourd'hui 16 novembre, j'ai posé la question, sur Qub Radio, au linguiste Lionel Meney.