/news/currentevents
Navigation

Une chicane se termine en meurtre à Gatineau

Le jeune homme de 20 ans tentait de protéger sa nouvelle amie selon des proches

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Un jeune homme de 20 ans a été tué en tentant de protéger sa nouvelle amie de cœur d’un ex-copain agressif qui n’acceptait pas la séparation, selon les proches de la victime.

Johnny Normand est mort de graves blessures après une altercation, jeudi matin, dans un appartement de la rue Saint-Paul à Gatineau. Il s’agirait d’une chicane qui a mal tourné.

Deux proches de Johnny Normand ont raconté vendredi la scène au Journal. La copine de la victime en aurait été témoin et la leur a racontée. Il a été impossible de lui parler, à elle, directement, vendredi.

Johnny Normand
Photo courtoisie
Johnny Normand

Héros

Ami de la victime depuis la maternelle, Alehandro Alcaraz raconte que Johnny Normand était avec sa nouvelle flamme lorsque l’ancien copain de cette dernière est débarqué dans le logement.

« Il est arrivé et il a ramassé ses effets personnels. Puis, il a commencé à insulter son ex-copine. Johnny étant Johnny, il l’a défendue », explique le jeune homme endeuillé.

« Il n’aurait jamais laissé personne faire du mal à une fille. Il est donc mort en héros, comme il a toujours été », dit son autre ami, Sébastien Brodeur.

David Émond
Photo courtoisie
David Émond

Le père en colère

David Émond, 22 ans, a été accusé de meurtre non prémédité, vendredi, au palais de justice de Gatineau. L’accusé a fui les lieux à pied après l’agression jeudi matin, selon la police.

Il a finalement été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le Service de police de Gatineau précise que l’accusé n’était pas connu des services policiers. Il refuse d’en dire plus sur les circonstances entourant ce quatrième meurtre de l’année à Gatineau.

Le père de la jeune victime n’en revient pas que son fils ait payé de sa vie. Dave McComb ajoute que son fils était toujours prêt à aider et qu’il était un bon garçon.

« Il se tenait debout et c’est précisément ce qui lui a coûté la vie. Il essayait de protéger sa nouvelle copine qui était en train de se faire violenter », déplore le père de famille.

La belle-mère de Johnny Normand, Céline Fréchette, espère pour sa part que justice sera faite.

« La violence est partout, mais j’espère que cette personne-là va payer. Qu’il plaide coupable ! » espère-t-elle.

Trois des quatre victimes de meurtre en 2018 à Gatineau sont des jeunes dans la vingtaine.

Pendant sa brève comparution vendredi, la Couronne s’est opposée à la remise en liberté de David Émond.

L’accusé demeure détenu jusqu’à sa prochaine présence devant le tribunal mardi prochain.

– Avec la collaboration de Pierre-Jean Séguin