/investigations/truth
Navigation

Montréal montre l’exemple

Montréal montre l’exemple
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'énoncé

La Ville de Montréal a détaillé mercredi le nouveau programme d’aide financière pour dédommager les commerçants qui sont affectés par les chantiers majeurs devant leur commerce.

« Montréal est la toute première ville au pays à se doter d’un programme d’aide financière pour les commerçants affectés par les travaux », s’est enorgueilli Robert Beaudry, responsable du développement économique pour l’administration de Valérie Plante.

Les faits

C’est bien vrai. Montréal est la première ville au Canada qui s’engage à dédommager les entreprises lors de grands chantiers devant leur commerce.

« À notre connaissance, ça serait une première », nous a confirmé Martine Hébert, vice-présidente principale de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

À l’Union des municipalités du Québec (UMQ), on nous a assuré qu’une telle initiative ne s’était pas vue ailleurs dans la province.

« La FCEI militait depuis plusieurs années pour un tel programme, on verra si d’autres municipalités emboîteront le pas », a soutenu Patrick Lemieux, porte-parole de l’UMQ.

Selon un rapport déposé en mai par la FCEI, Bruxelles, en Belgique, ainsi que Minneapolis, Saint Paul et Seattle, aux États-Unis, ont des programmes qui indemnisent les commerçants affectés par des travaux publics.

Le budget déposé la semaine dernière prévoit 25 millions $ pour cette aide financière. Les commerçants pourront recevoir une aide maximale de 30 000 $.