/news/consumer
Navigation

Canada Goose ouvre son magasin à Montréal et attire des protestataires

GEN-
Photo d'archives, COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

La marque de vêtement d’hiver haut de gamme Canada Goose a ouvert son premier magasin au Québec, à Montréal vendredi, attirant tant les férus que les militants de la cause animale.

Quelques activistes anti-fourrure animale de l’organisation PETA étaient présents dès l’ouverture du magasin au coin des rues Peel et Sainte-Catherine, vendredi à 10 h, a constaté le «Montreal Gazette». Ils sont repartis vers 17 h, mais sont revenus samedi.

«Canada Goose est une entreprise régressive, en continuant à tuer et torturer des coyotes, des oies et des canards, alors que les gens peuvent être élégants et au chaud sans détruire systématiquement la faune», a déclaré Len Goldberg, manifestant devant le magasin.

La compagnie a indiqué, par communiqué, qu’elle s’est engagée à l’utilisation éthique et responsable des matériaux qui servent à leurs manteaux.

Ça n’a pas empêché les Montréalais de s’acheter des vestes longtemps cantonnées au marché du Grand Nord canadien. La firme torontoise s’est spécialisée, dès sa création en 1957 dans les vêtements pour les expéditions polaires, qui ont depuis séduit un plus large public.

Ils ont même pu essayer les vestes dans chambres refroidies à -25 degrés, reconverties en cabines d’essayage. «C’est le fun et cela m’a rassuré [sur mon achat]», a indiqué au «Montreal Gazette» Rachel Zhang, une Montréalaise venue acheter une parka pour elle et son partenaire, après l’utilisation d’une de ces cabines.