/news/currentevents
Navigation

Un médecin et un ambulancier témoignent au procès d'Adèle Sorella

Un médecin et un ambulancier témoignent au procès d'Adèle Sorella
Photo Agence QMI, DELF BERG

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL | Un ambulancier et un médecin ont témoigné lundi après-midi à Laval au procès d'Adèle Sorella, accusée du meurtre de ses deux filles survenu en mars 2009. Ils ont raconté au jury ce qu'ils ont constaté sur la scène de crime.

Après avoir répondu à l'appel d'urgence, l'ambulancier a été le premier à arriver sur les lieux le 31 mars 2009. Il a commencé à faire des manoeuvres de réanimation, mais s'est rapidement aperçu qu'il n'y avait plus rien à faire. Il s'agissait de deux morts évidentes.

Le médecin qui est arrivé par la suite a essentiellement raconté la même chose. Les deux fillettes de 8 et 9 ans étaient couchées sur le dos, presque côte à côte, dans une salle de jeux de la résidence.

Les deux témoins ont raconté avoir eu la même impression sur place, soit qu'il s'agissait probablement d'une intoxication aux médicaments. Le médecin dit avoir vérifié dans les poubelles à la recherche de flacons de médicaments, mais n'a rien trouvé.

La thèse de la Couronne est que, même s'il n'y a pas de cause du décès, la mère était la seule à avoir l'opportunité de tuer les deux enfants et qu'elle était dépressive parce que son conjoint était en cavale depuis plusieurs années.