/news/health
Navigation

Baie-Saint-Paul : un hôpital désert à 275 millions $

Le taux d’occupation de l’urgence de Baie-Saint-Paul est même de 0 % certains jours de la semaine

Coup d'oeil sur cet article

Inauguré en grande pompe il y a moins de deux mois après des travaux de 275 M$, le tout nouvel hôpital de Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix, est régulièrement vide, a constaté Le Journal.

Seules quatre personnes patientaient dans la salle d’attente de l’urgence du nouvel hôpital ultramoderne de cette petite municipalité de 7000 habitants, lors du passage du représentant du Journal, jeudi dernier. Il était possible de se balader dans les corridors vides pendant plus d’une heure sans se faire poser la moindre question.

La salle d’attente de l’urgence comptait quatre personnes lors de notre visite.
Photo Valérie Bidégaré
La salle d’attente de l’urgence comptait quatre personnes lors de notre visite.

Lors d’une autre visite la fin de semaine précédente, à peine quelques personnes se trouvaient à l’urgence.

Le faible taux d’occupation de l’hôpital flambant neuf de Baie-Saint-Paul a de quoi faire des jaloux à Québec et à Montréal, où le temps d’attente pour voir un médecin est souvent de plusieurs heures (voir plus bas).

La cafétéria était vide alors que les chaises étaient encore sur les tables à 11 h 30.
Photo Valérie Bidégaré
La cafétéria était vide alors que les chaises étaient encore sur les tables à 11 h 30.

Le nombre de visites total de patients ambulatoires et sur civières à l’urgence du nouvel hôpital entre son ouverture le 23 septembre et le 13 octobre est de 968, comparativement à 1093 pour la même période en 2017.

Quant au taux d’occupation de l’urgence de l’établissement, hier, il était de 38 %. Le Journal a constaté que le taux d’occupation est même, certains jours de la semaine, de 0 %.

Ainsi, un patient qui partirait de Québec ou de Montréal pourrait théoriquement voir un médecin plus rapidement en conduisant ou en prenant un autobus pour se rendre à Baie-Saint-Paul qu’en attendant dans une salle d’urgence de sa localité (voir plus bas).

Pour résister aux séismes

Le projet du nouvel hôpital a été lancé en 2013 par la première ministre de l’époque et députée de l’endroit, Pauline Marois, après qu’une étude eut démontré que l’ancien établissement n’était pas sécuritaire en cas de séisme majeur. La construction s’est amorcée en avril 2015.

Le budget maximal du projet était évalué à 376 M$ et il a finalement coûté 275 M$. Le CIUSSS soutient que la construction de l’hôpital était nécessaire et se réjouit de la baisse d’achalandage à l’urgence.

«Il y a une légère diminution du nombre de patients ambulatoires, ce qui est très bon signe. Ça veut probablement dire que l’accès au GMF est facilitant, la notion du bon patient au bon endroit», soutient Julie Lépine, coordonnatrice des services d’urgence du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Elle affirme que l’établissement de santé dessert également les 30 000 habitants de Charlevoix Est et Ouest, notamment.

Un autre hôpital

Fait à noter, la ville de La Malbaie, située à environ 50 kilomètres de Baie-Saint-Paul, dispose également d’un hôpital dont le taux d’occupation de l’urgence est également bas selon les observations du Journal.

Le CIUSSS estime que l’hôpital de Baie-Saint-Paul ne pouvait pas être construit plus petit.

«Le volume, la dimension, c’est certain qu’on construit pour 100 ans, donc on ne peut pas se mettre dans le trouble à vouloir construire trop petit», précise Alain Couette, directeur des services techniques du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Le Journal a tenté d’obtenir des données et des commentaires de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux, mais n’a pas eu de retour d’appel. Malgré nos demandes, il a été impossible hier d’avoir les données quant à l’entretien du nouvel hôpital et les salaires qui y sont versés.

L’hôpital en Bref

Photo Valérie Bidégaré

 

  • Construit au coût de 275 M$
  • Une urgence de 8 civières (2 auparavant)
  • Un bloc opératoire de deux salles d’opération
  • Cliniques externes comptant 16 salles
  • Une unité de courte durée en gériatrie
  • Une unité de réadaptation fonctionnelle intensive de 12 lits
  • 7 lits en santé mentale
  • 28 lits en soins de courte durée en médecine chirurgie
  • 103 lits en hébergement de soins de longue durée
Source : CIUSSS de la Capitale-Nationale

 

Du centre-ville de Québec à l’hôpital de Baie-Saint-Paul

  • 92,7 kilomètres, soit 1 h 07 en automobile
  • Environ 50 $ en autocar aller et retour

Du Centre-ville de Montréal à l’hôpital de Baie-Saint-Paul

  • 349 kilomètres par l’autoroute 20, soit 3 h 46 en automobile
  • Environ 150 $ en autocar aller et retour
Source : www.busbud.com

 

Taux d’occupation

  • 38 % Hôpital de Baie-Saint-Paul
  • 150 % Hôpital Saint-François d’Assise
  • 140 % Hôpital de l’Enfant-Jésus
  • 133 % Centre hospitalier de l’Université Laval
  • 107 % Hôpital Charles-Lemoyne
  • 102 % Hôpital Cité de la Santé de Laval
  • 106 % Centre hospitalier de l’Université de Montréal
Source : ministère de la Santé et des Services sociaux