/finance/business
Navigation

Pfizer supprime 40 postes à son siège social de Kirkland

Elle abolit un poste sur dix à son siège social canadien situé au Québec

Pfizer supprime 40 postes à son siège social de Kirkland
AFP

Coup d'oeil sur cet article

 Le géant pharmaceutique américain Pfizer, fabricant du Viagra, met à pied près d’une quarantaine d’employés à son siège social canadien de Kirkland, a appris Le Journal. 

 « Je vous dis avec certitude que ça sera moins de 40 départs parce qu’il y aura des gens qui pourront se replacer au sein de l’entreprise », a confirmé le directeur aux affaires de Pfizer Canada Vincent Lamoureux au Journal. 

 Ces suppressions de postes touchent les employés de bureau de son siège social canadien de Kirkland, dans l’Ouest-de-l'Île. Au total, près de 10% des postes sont éliminés, soit 40 sur les 418. 

Présence québécoise

 Dans tout le Canada, c’est au Québec que Pfizer compte le plus d’employés. Plus de 66% de ses travailleurs se trouvent dans la province, soit 1139 sur les 1713. 

 Pour l’instant, les 721 employés de l’usine de Saint-Laurent sont épargnés. 

 « Je peux vous confirmer qu’il n’y a aucune répercussion au niveau des installations de fabrication », a tenu à préciser M. Lamoureux. 

 Plus de croissance 

 Pour expliquer ces coupes, la pharmaceutique évoque le besoin de favoriser sa croissance avec une « structure plus simple et plus efficace ». 

 Vendredi dernier, Pfizer a fait savoir qu’elle allait gonfler le prix de 10% de ses médicaments aux États-Unis le 15 janvier prochain. 

 Au dernier trimestre, la pharmaceutique a enregistré des profits de près de 5,5 milliards $. 

 À la Bourse de New York, le fabricant du Viagra est valorisé à plus de 336 milliards $.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.