/news/society
Navigation

Le message de cet Anglo-Ontarien en soutien à ses concitoyens francophones devient viral en Ontario

Le message de cet Anglo-Ontarien en soutien à ses concitoyens francophones devient viral en Ontario

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’annonce des coupes dans les services aux francophones par le gouvernement provincial de l’Ontario, la résistance des Franco-Ontariens s’organise. Et à travers la vague de mobilisation, quelques voix anglophones se sont élevées pour dénoncer le traitement réservé à la minorité francophone.

C’est le cas de ce message, rédigé par un internaute mardi, qui a touché des centaines de résidents de la province.

Quand Tyler Andrews, un Ontarien originaire d’Orléans, en banlieue d’Ottawa, a publié mardi les quelques lignes suivantes sur Facebook, il ne s’attendait certainement pas à une réponse aussi positive.

S’adressant d’abord aux anglophones, il écrit: «Il est triste et franchement dégueulasse de voir que la francophobie est bien vivante en Ontario. Maintenant plus que jamais, il est important que nous, les anglophones, soyons solidaires de la minorité franco-ontarienne. Nous devrions être fiers d’être originaires d’une province diversifiée qui encourage activement les deux langues officielles du Canada à s’épanouir.»

 

 

M. Andrews conclut son message avec un message aux francophones de sa province: 

«Les francophones ont un rôle ici aussi. Quand vous parlez avec un Anglo, c’est bien trop facile de changer en anglais. Ayez les conversations difficiles dans leur deuxième langue. Ils vont chercher des mots, ils vont faire plein d’erreurs (même moi, peut-être, ici!) [...] Ça nous donnera la chance de réaliser que vous existez autour de nous, partout dans la province.»

Pour Tyler Andrews, il était important de s’adresser également aux francophones. «On ne sait pas que nos voisins ou nos amis sont Franco-Ontariens parce qu’on est habitué de toujours utiliser l’anglais comme lingua franca. Il faut changer ça!»

Des réactions positives

La publication, accompagnée d’une photo de la tour du CN illuminée aux couleurs des Franco-Ontariens, avait été partagée plus de 1000 fois jeudi. «Merci ... comme bilingue, je trouve ça triste que certains Anglos ne reconnaissent pas toujours l’importance du français en Ontario et au Canada. Thanks for the support!» écrit une internaute. 

«On ne peut éliminer une communauté sans faire souffrir l'autre. Nous aimons nous détester, mais au fond, nous sommes complémentaires», écrit un autre.

Tyler Andrews affirme qu’il est surpris et très heureux de la réaction des gens, majoritairement francophones. «Mais j’ai aussi des commentaires positifs de collègues de Toronto et d’Ottawa, et même d’amis américains qui sont intéressés par le sujet.»