/news/health
Navigation

Une pénurie d’insuline menace le monde d’ici 2030

Une pénurie d’insuline menace le monde d’ici 2030
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La moitié des diabétiques risquent de se retrouver sans insuline dans moins de 15 ans, selon une étude qui sonne l’alarme.

La recherche, parue dans The Lancet mercredi, indique qu’un risque de pénurie se profile à l’horizon, alors même que le nombre de personnes aux prises avec le diabète de type 2 est en forte augmentation partout dans le monde.

Les scientifiques préviennent qu’il est impératif de rendre ce médicament plus accessible, tout particulièrement en Afrique, en Asie et en Océanie, qui seront les zones géographiques les plus touchées par la pénurie.

«Nos estimations suggèrent que l’accès actuel à l’insuline est hautement insuffisant, si on le compare aux besoins projetés, et que davantage d’efforts doivent être déployés pour ce problème de santé publique imminent», a déclaré le Dr Sanjay Basu, professeur de médecine à l’Université Stanford et directeur de cette étude, tel que le rapporte CNN.

Le diabète de type 2 est lié notamment à l’obésité, à une mauvaise diète et à une activité physique insuffisante.

L’étude citée par la revue scientifique The Lancet s’est attachée à prévoir l’évolution du diabète dans la population de 2018 à 2030 en se basant sur 14 études pour établir un portrait de la situation dans 221 pays.

Selon les prédictions, le nombre d’adultes aux prises avec le diabète de type 2 va augmenter de 406 millions en 2018 à 511 millions en 2030. Ceci dit, ce ne sont pas tous les diabétiques qui ont besoin d’un traitement à l’insuline. Ainsi, sur les 511 millions de diabétiques projetés, 79 millions auraient besoin d’insuline, ce qui se traduirait par une hausse de 20% de la demande. Malheureusement, les prévisions démontrent que seulement 38 millions d’entre eux y auront accès.

Le traitement à l’insuline est coûteux et le marché actuel est dominé par seulement trois fabricants, poursuit l’étude.