/finance
Navigation

Projet immobilier de 700 M$ à Montréal: Devimco travaille depuis 2 mois avec les fonctionnaires

Projet immobilier de 700 M$ à Montréal: Devimco travaille depuis 2 mois avec les fonctionnaires
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le président de Devimco Immobilier, Serge Goulet, s’est défendu vendredi d’avoir voulu faire un «coup publicitaire» en dévoilantle projet Maestria avant même qu’il ne soit étudié par le conseil consultatif d’urbanisme de l’arrondissement de Ville-Marie.  

M. Goulet a assuré que le travail s’est fait en amont, ces deux derniers mois, auprès des fonctionnaires du service de l’urbanisme et des permisde l’arrondissement.   

«Dans tous nos projets, on prend de l’avance et on fait plusieurs rencontres. On a changé déjà le projet Maestria et, la vérité, c’est qu’il va changer encore», a-t-il dit, vendredi, en entrevue avec l’Agence QMI.   

«Ça fait 30 ans que je fais ça. On ne rencontre pas les maires et les élus», a indiqué M. Goulet, qui réagissait aux questions soulevées la veille par Robert Beaudry, le responsable du développement économique etcommercial au comité exécutif de la Ville de Montréal. M. Beaudry est aussi un élu de Ville-Marie.   

Ce dernier a qualifié la façon de faire du promoteur de «coup publicitaire» après que Devimco eut dévoilé les détails de son projet de 700 millions $, qui doit comprendre 1000 condos et 500 appartements dans deux tours de 51 et de 53 étages. Maestria est aussi porté par le Fonds immobilier de solidarité FTQ et Fierra Immobilier.   

  

Projet immobilier de 700 M$ à Montréal: Devimco travaille depuis 2 mois avec les fonctionnaires
Photo courtoisie

  

Selon M. Beaudry, Devimco «a voulu lancer son projet dans l’espace public avant même de l’avoir présenté aux instances en arrondissement».   

«On écoute la Ville, mais à cette étape-ci, les élus ne sont pas encore dans le coup. Je travaille avec les fonctionnaires. Oui, il y a un bon bout de la “job” de fait, mais il reste du travail à faire», a poursuiviM. Goulet, qui est l’un des promoteurs qui a métamorphosé le quartier Griffintown ces dernières années.   

Pas plus que 168 mètres

Selon Devimco, les deux tours de plus de 50 étages ne dépasseront pas les 168 mètres alors qu’il aurait pu aller jusqu’à 200 mètres dans ce secteur délimité par les rues Jeanne-Mance, Sainte-Catherine Ouest et deBleury. Il serait situé en partie sur le site du défunt Spectrum.   

«Dès le début, on ne tenait pas, de part et d’autre de la table, à aller à 200 mètres. On a jugé que la hauteur était correcte à 168 mètres», a dit M. Goulet, qui souhaite des tours longilignes créant le moins d’ombragepossible.   

«On voulait que ce soit dégagé au sol pour créer une rue piétonne et des espaces verts. [...] On voulait une élégance, un aspect linéaire et minimaliste», a-t-il poursuivi.   

Soulignons que Devimco a beaucoup de pain sur la planche, alors qu’il mène de front plusieurs projets immobiliers. En plus du Maestria, le promoteur développe à Brossard le projet Solar Uniquartier face au DIX30ainsi que le site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants, au métro Atwater.