/travel/destinations
Navigation

La Vallée des glaces, nouveau joyau de Charlevoix

Dans la Vallée des glaces, la rivière Malbaie se fraie un chemin au pied de montagnes de plus de 800 mètres d’altitude.
Photo courtoisie, Sépaq-Steve Deschênes Dans la Vallée des glaces, la rivière Malbaie se fraie un chemin au pied de montagnes de plus de 800 mètres d’altitude.

Coup d'oeil sur cet article

Si vous n’avez jamais entendu parler de la Vallée des glaces, ce n’est pas surprenant. C’est le nouveau nom donné au cœur du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, le parc étant ouvert pour la première fois en hiver.

La vallée, c’est là où la rivière Malbaie se fraie un chemin au pied des hautes montagnes. Les glaces, c’est la rivière gelée, les chutes givrées sur les parois ou encore la Pomme d’or, célèbre pour l’escalade de glace.

Enfin accessible

Pour s’y rendre, une route de 23 km en partance de Saint-Aimé-des-Lacs sera entretenue tout l’hiver. La Vallée des glaces peut être explorée en skis nordiques, en raquettes, à vélo à pneus surdimensionnés (VPS) ou encore en véhicule à chenillettes.

Puisque ce n’est pas encore très connu, au moment d’écrire ces lignes, il y avait encore des disponibilités durant l’hiver pour leurs chalets Écho.

Des sentiers longent des escarpements imposants.
Photo courtoisie, Sépaq-Steve Deschênes
Des sentiers longent des escarpements imposants.

Entre rivière et hauteurs

De part et d’autre du Centre de services Le Draveur, plusieurs sentiers longent la rivière, sur la glace ou aux abords d’escarpements donnant de beaux points de vue. Ils sont partagés entre la raquette et le ski nordique, certains l’étant aussi pour le VPS.

C’est sensiblement la même situation pour les sentiers du secteur Le Cran des érables, plus près de l’entrée du parc et des chalets Écho. Des trajets pénètrent en forêt, mais aussi en hauteur. Sur le sentier Le Riverain, les randonneurs aguerris ont droit à un des plus beaux panoramas du parc.

Le Centre de services Le Draveur est le point de départ principal.
Photo courtoisie, Sépaq-Steve Deschênes
Le Centre de services Le Draveur est le point de départ principal.

Une navette inusitée

Ce n’est pas tous les randonneurs qui peuvent longer la rivière pour atteindre secteur de l’Équerre, à partir du centre de services, un trajet de 14 km aller-retour. Par contre, avec la Navette des glaces, un véhicule avec chenillettes prenant 22 passagers, on pourra s’y rendre en une heure trente pour revenir ensuite en raquettes, en skis ou à vélo.

Le trajet de 7 km peut même être coupé de moitié, si on la prend pour se rendre à mi-chemin à la Pointe-aux-Inukshuks, où se trouve un abri chauffé. Plus qu’un moyen de transport, la navette permettra d’admirer les paysages les plus spectaculaires de la Vallée des glaces, que l’on soit ou non un randonneur expérimenté.

PARC NATIONAL DES HAUTES-GORGES-DE-LA-RIVIÈRE-MALBAIE

Accès : à 75 km de Baie-Saint-Paul, via la R-138 et Saint-Aimé-des-Lacs

Sentiers : 41 km pour la raquette et le ski nordique, 11 km pour le VPS

À louer : raquettes et skis Hok

Nuitée en chalet Écho : de 140 $ à 206 $

Navette : 39 $ aller-retour à l’Équerre, 19 $ aller simple à la Pointe-aux-Inukshuks, gratuit pour les 17 ans et moins

www.parcsquebec.com

D’autres idées pour le week-end

LANAUDIÈRE : Les chaleureux Chalets d’Émélie

Le chalet La Chanterelle, pour quatre personnes.
Photo courtoisie, Chalets d’Émélie
Le chalet La Chanterelle, pour quatre personnes.

À Saint-Alphonse-Rodriguez, ces chalets d’une autre époque, mais bien entretenus, dégagent un cachet réconfortant. Il y en a six, situés près des sentiers de raquette et de ski de fond.

Une nouveauté pour cet hiver : un anneau de glace en forêt. Sauna à quelques pas. Wi-Fi dans les chalets.

À partir de 420 $ pour deux nuits (haute saison).

www.chalets-emelie.com