/24m/urbanlife
Navigation

Adoptez un petit sapin pour Noël et retournez-le ensuite

Adoptez un petit sapin pour Noël et retournez-le ensuite
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Avec « Titi Sapin », un jeune de cinq ans et son père offrent aux Montréalais d’adopter un petit sapin durant la période des Fêtes de façon locale et écoresponsable.

Martin Ethier et son fils Étienne ont voulu proposer aux Québécois une option originale et écologique pour leur sapin de Noël lorsqu’ils ont lancé leur projet pilote l’année dernière.

Adoptez un petit sapin pour Noël et retournez-le ensuite
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

« Titi, c’est le surnom de mon fils. La beauté de la chose avec ce projet, c’est que les gens peuvent conserver un sapin vivant chez eux et le rapporter à la fin des Fêtes. S’il est encore vivant, on leur redonne leur argent », explique M. Éthier, qui est à la base un producteur de houblon.

L’Intermarché Boyer sur l’avenue Mont-Royal est l’un des six endroits où l’on peut acheter un Titi Sapin pour la somme de 19,99 $ en plus d'un dépôt de 20 $.

Si le sapin est rapporté au magasin en bon état et toujours dans son pot entre le 14 et le 21 janvier prochain, le montant de 20 $ sera remis aux clients. L’arbre doit toutefois rester à l’extérieur pour assurer sa survie.

Il est aussi possible de conserver le conifère pour le planter sur son terrain. Si le pot est remis à l’Intermarché, un montant de 10 $ est remboursé.

Adoptez un petit sapin pour Noël et retournez-le ensuite
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

« Les gens peuvent aussi donner un nom à leur sapin et l’écrire sur un bout de bois. Comme ça, on peut le rapporter l’année suivante pour le même prix et voir l’arbre grandir chaque année. Ce qui est le fun, c’est que les sapins grandissent en même temps qu’Étienne aussi », souligne M. Éthier.

« B.A. des Fêtes »

Franck Hénault, propriétaire de l'Intermarché Boyer, avoue qu’il ne se fait aucun profit en s’impliquant dans ce projet.

« Je ne me fais clairement pas d’argent avec tout ça. C’est plutôt ma bonne action des Fêtes et une initiative cute, originale et on voulait supporter quelqu’un du Québec avec ce projet qui représente nos valeurs à l’Intermarché », affirme M. Hénault.

Adoptez un petit sapin pour Noël et retournez-le ensuite
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

« Sur le Plateau Mont-Royal ici, les gens n’ont pas beaucoup de place, mais ils ont des balcons et des petits terrains. C’est vraiment un produit idéal qui répond aux besoins des clients », ajoute-t-il.

Pour chaque sapin vendu à l’Intermarché, un arbre est planté par le propriétaire de l’épicerie et un autre par le fondateur de Titi Sapin.

Selon Martin Ethier, son entreprise est une des premières au Québec à vendre des sapins en adoption dans la province. En Ontario, l’organisme SaplingLife offre aussi un service similaire.

Le «Journal de Montréal» a révélé ce samedi que les sapins de Noël naturels se font déjà rares dans la province en raison de la demande accrue des Américains et de la neige hâtive.

Les propriétaires de Titi Sapin assurent que c’est loin d’être leur cas. Des centaines d’arbres sont toujours disponibles.

CINQ AUTRES POINTS DE VENTE À MONTRÉAL 

  • Le 28 novembre de 16 à 18h, au GRAME, 735, rue Notre-Dame à Lachine
  • Le 29 novembre de 16 à 18h, chez État de Choc, 6466, boulevard Saint-Laurent à Montréal
  • Le 5 décembre de 12h à 15h30, au marché de Noël du Collège de Rosemont
  • Le 6 décembre de 9h à 13h30, au marché de Noël, à l’angle des boulevards Langelier et Gouin Est
  • Le 6 décembre de 16h à 18h, à la Maison de l’environnement, 673, 1re Avenue à Verdun