/news/transports
Navigation

Une journée de cauchemar sur la ligne de trains Deux-Montagnes

Une journée de cauchemar sur la ligne de trains Deux-Montagnes
Milo Ruiz / Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Devant l’incapacité de fournir suffisamment d'autobus après une interruption de service de trains sur la ligne de Deux-Montagnes lundi matin, exo s’est attiré les foudres de ses clients en suggérant à ceux-ci de marcher durant 2,5 km de la gare Canora, à Montréal, vers une station de métro.

Une intervention des services d'urgence a paralysé le service entre la gare Canora et la gare Centrale aux alentours de 6 h 30. Près de 10 000 personnes ont été touchées par cette interruption qui a perturbé une partie du réseau d’exo jusqu’à 9 h. 

Quelques autobus ont été prévus pour conduire les passagers vers une station de métro sur la ligne orange, mais la Société de transport de Montréal (STM) n’a pas été en mesure d'en mettre suffisamment à la disposition d'exo en raison de l'heure de pointe. 

«Les usagers qui le peuvent sont invités à marcher les 2,5 km qui séparent la gare et la station», a conseillé dans un courriel le porte-parole d'EXO, Louis-André Bertrand. 

Les passagers à l’intérieur du train impliqué dans l’accident ont quant à eux été confinés à l’intérieur des wagons pendant près d'une heure et 15 minutes. Des retards ont aussi été entrainés sur la ligne de Mascouche. 

Cette déclaration a soulevé un tollé des clients du service de trains de banlieue sur les réseaux sociaux. Certains ont accusé exo d’être incapable de gérer des situations de crises adéquatement à la lumière d’événements comme ceux survenus ce lundi. 

«Lorsque ce type d’incident survient, exo met tout en œuvre pour limiter les impacts sur sa clientèle. Nous n’émettrons pas d’autres commentaires concernant l’incident et l’enquête [du SPVM]», a répliqué Gabrielle Tellier, porte-parole d’exo. 

Nouvelle stratégie

Depuis le mois d’octobre dernier, la hausse d’achalandage de 5 % dans le métro de Montréal crée des situations pénibles à l’heure de pointe, particulièrement sur la ligne orange. 

La situation ne va pas s’améliorer au cours des prochaines années. Les travaux du Réseau express métropolitain (REM) entraîneront dès 2020 l’interruption totale du service sur la ligne de trains de Deux-Montagnes, entre les gares Du Ruisseau et Centrale. 

Selon exo, 28 900 personnes empruntent chaque jour cette ligne. Une grande partie de ces clients utiliseront les bus et le métro en 2020, ce qui risque d’engorger davantage le métro. 

«L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et les partenaires de la mobilité présenteront avant la période des Fêtes 2018, la stratégie d’atténuation», a expliqué le porte-parole de l'ARTM, Simon Charbonneau. 

«Cette présentation technique abordera la structure du réseau temporaire d’atténuation qui sera mis en place pour la période 2020-2024. Nous dévoilerons également le plan de travail 2019 qu’entreprendront les partenaires de la mobilité et les élus afin de développer les détails de ce réseau», a-t-il ajouté. 

Rappelons que le nombre de plaintes pour le service de trains sur la ligne Deux-Montagnes a explosé de 450 % au cours des derniers mois, notamment en raison des retards causés par les travaux du REM entamés le 25 juin dernier. 

- Avec la collaboration de Kariane Bourassa, TVA Nouvelles