/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Aux sources de la société de consommation

Écoutez On parle d’argent. Pour cet épisode, on s’intéresse à la société de consommation avec Bertrand Schepper, chercheur à l’Institut de Recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS).

Aux sources de la société de consommation
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Écoutez On parle d’argent. Pour cet épisode, on s’intéresse à la société de consommation avec Bertrand Schepper, chercheur à l’Institut de Recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS).

 

Notre économie est fondée sur la croissance. Pour croitre, il faut que le nombre de biens et services produits et vendus augmente chaque année.

On doit consommer. 

Consommer toujours plus pour prospérer, pour être, pour paraitre surtout. Pour ne pas être dépassé, démodé, désaxé de la logique marchande divine.

Je paye donc je suis. Je suis donc je paye.

L’achat comme culture et la culture comme raison à l’achat. La société de consommation intègre nos fêtes traditionnelles et s’en crée d’autres.

Boxing Day, Black Friday, Cyber Monday.

À chaque religion ses festivités, ses dogmes et sa propagande. Enfin, sa publicité.

L’Homo Economicus a laissé place à l’Homo Consumeris qui épanche sa frustration dans le magasinage et fait la révolution avec sa carte de crédit.

Peu importe s’il s’endette, rien ne doit arrêter sa consommation libidinale.

En même temps, la société de consommation est aussi source de confort et contribue au développement des standards de vie.

Qui oserait dire que c’était mieux avant?

Personne, à part les hérétiques et les réactionnaires.

Mais on peut tout de même poser quelques questions : qu’est-ce que la société de consommation? D’où vient-elle ? Quel est son fonctionnement ?

Progrès réel ou vie artificielle ?

Cliquez pour en savoir plus.

Téléchargez l’application QUB Radio pour recevoir nos podcasts.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux