/news/politics
Navigation

La GRC a enquêté sur l’ex-député libéral Raj Grewal

Coup d'oeil sur cet article

 OTTAWA - La Gendarmerie royale du Canada a enquêté des mois durant sur les transactions de millions de dollars de l'ex-député libéral Raj Grewal qui a démissionné la semaine dernière en raison de problèmes de dépendance au jeu et d'importantes dettes, a révélé mardi le «Globe and Mail». 

 La police fédérale a même suivi à quelques occasions l'ex-élu de Brampton-Est, en Ontario, selon les sources du quotidien. Le «Globe and Mail» rapporte aussi que Grewal aurait dépensé des millions de dollars au cours des trois dernières années, entre autres, au Casino du Lac-Leamy à Gatineau, non loin du parlement d'Ottawa. 

Le député libéral fédéral Raj Grewal
Photo d'archives
Le député libéral fédéral Raj Grewal

 Le député a annoncé qu'il quittait ses fonctions jeudi dernier sur sa page Facebook. Le lendemain, le bureau du premier ministre confirmait que Grewal «était confronté à des défis personnels importants et qu'il reçoit des soins par des professionnels de la santé liés à des problèmes de dépendance au jeu l'ayant mené à accumuler des dettes personnelles importantes». 

 Dans sa déclaration, le bureau du premier ministre avait précisé que «nous ne sommes pas au courant d'une enquête de la police régionale de Peel. Nous sommes au courant d'interrogations de la GRC concernant M. Grewal, sujet sur lequel le commissaire à l'éthique s'est penché plus tôt cette année.» 

 En effet, le commissaire à l'éthique a ouvert une enquête à son sujet pour examiner une plainte selon laquelle il se serait placé en situation de conflit d’intérêts lorsqu'il a accompagné le premier ministre canadien dans son voyage en Inde. 

 Grewal est né en 1985 à Calgary. Il est analyste financier et avocat de profession. Il a été élu pour la première fois en 2015 avec les libéraux de Justin Trudeau. Il a siégé sur le comité des Finances et celui de la Santé aux Communes.