/world/middleeast
Navigation

Trois soldats américains tués en Afghanistan

Coup d'oeil sur cet article

Trois soldats américains ont été tués et trois autres blessés mardi par une bombe artisanale près de la ville de Ghazni dans le centre de l’Afghanistan, a annoncé l’OTAN.Les talibans, dans un communiqué de leur porte-parole Zabihullah Mujahid sur la messagerie WhatsApp, ont revendiqué l’attaque, indiquant avoir ciblé « un convoi américain ».

La mission Resolute Support de l’OTAN n’a pas donné plus de détails sur les circonstances de ces décès, qui portent à 12 le nombre de militaires américains tués en Afghanistan depuis le début de l’année.

Les trois soldats blessés « sont actuellement soignés », a ajouté l’OTAN, sans préciser la gravité de leurs blessures.

Ces trois décès interviennent après l’annonce samedi de la mort d’un soldat américain dans la province de Nimroz (sud-ouest). Ce soldat a été « probablement accidentellement abattu par notre partenaire afghan », a indiqué mardi l’OTAN, précisant que l’incident « tragique » s’est produit alors que des combats avaient été engagés avec des combattants d’Al-Qaïda.

Le général Scott Miller, commandant en chef des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan, cité dans le communiqué, a déclaré que « le Sergent Jasso a été tué en défendant notre nation, combattant Al-Qaïda aux côtés de nos partenaires afghans ».

« Rien n’indique qu’il ait été abattu intentionnellement », ajoute le communiqué.

La plupart des soldats américains tués en Afghanistan l’ont été lors d’attaques dites « de l’intérieur », c’est-à-dire commises par un membre des forces de sécurité afghanes qui retourne son arme contre les troupes internationales avec lesquelles il combat.

Plus de 2400 soldats américains ont été tués en Afghanistan depuis l’intervention des forces armées américaines en 2001 pour renverser le régime taliban alors du pouvoir.

Le nombre de victimes américaines a chuté de façon spectaculaire depuis fin 2014, lorsque les forces afghanes ont pris le relais des troupes de combats de l’OTAN dirigées par les États-Unis.

Depuis début 2015, 58 soldats américains ont été tués, a déclaré en novembre le président afghan Ashraf Ghani.

Au cours de la même période, près de 30 000 policiers et soldats afghans ont perdu la vie, a ajouté M. Ghani, un chiffre beaucoup plus élevé que tout ce qui avait été reconnu précédemment.

Les talibans ont intensifié en 2018 leurs attaques contre les forces de sécurité afghanes, alors même que les États-Unis redoublent d’efforts pour les engager dans des pourparlers de paix.

L’envoyé américain pour la paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, a rencontré une délégation talibane à Doha en octobre et novembre pour tenter de mettre un terme à 17 années de conflit.