/misc
Navigation

Les codes vestimentaires religieux à l’échelle de l’univers

Les codes vestimentaires religieux à l’échelle de l’univers
Photo stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

C’était prévisible. Le débat sur la laïcité revient encore avec la proposition de la CAQ d’interdire d’arborer les signes religieux pour les personnes en position d’autorité, incluant les enseignants. Dans un camp comme dans l’autre, on connait déjà les arguments et très peu changeront d’idées. Plutôt que de débattre sur les principes moraux de cette interdiction ou sur les différentes conceptions de la laïcité, j’aimerais dévier le débat sur une autre pente, celui des raisons qui peuvent pousser quelqu’un à adhérer à une religion et à ses strictes règles régissant la vie quotidienne.

J’aimerais en effet vraiment être un peu plus sensible à la cause des personnes religieuses qui tiennent tant au code vestimentaire qu’ils s’imposent. Alors, chers croyant, je demande votre aide pour m’expliquer rationnellement votre raisonnement.

Considérez les faits suivants.

D’abord, l’humanité est insignifiante dans l’espace. La place qu’occupe la Terre dans l’univers est si faible qu’on ne peut même pas la chiffrer. Elle est inférieure à l’équivalent d’une fraction de grain de sable parmi tous les grains de sable qui existent sur terre. En effet :

Ensuite, l’humanité et l’existence des religions est insignifiante dans le temps, car :

Finalement, l’humanité est insignifiante dans le domaine du vivant :

Et dans toute cette immensité, vous pensez qu’un hypothétique Dieu créateur se préoccupe réellement des détails somme toute mineurs régissant la vie quotidienne des humains? Vous pensez qu’il accorde vraiment de l’importance au linge que vous portez? Vous pensez qu’il accorde de l’importance à votre vie sexuelle? Vous pensez qu’il accorde de l’importance à la manière ou au nombre de fois que vous le priez? Je rajouterais qu’il existe des milliers de religions dans le monde (sans compter les religions éteintes). Et vous pensez que la seule vraie religion est par une heureuse coïncidence celle de vos parents (du moins, pour la majorité de la population qui ne s’est pas convertie), et plus précisément, la conception que vous vous en faites?

Si vous êtes capable d’en arriver à une démonstration convaincante et rationnelle que c’est possiblement le cas, alors je serais tout à fait disposer à accepter plus facilement vos revendications dans le débat actuel. Mais jusqu’à preuve du contraire, je ne vois pas vraiment de différences fondamentales entre vos croyances et n’importe quelles autres opinions ou préférences pour lesquelles personne ne crierait au scandale si leur expression dans le cadre de certaines fonctions était encadrée par des règles. Je ne suis pas un fervent partisan d’une intervention de l’état sur la manière dont les gens s’habillent, mais je crois que là où on accepte que l’expression d’opinions politiques soit restreinte, l’expression d’opinions religieuses devrait l’être tout autant.