/finance
Navigation

1 M$ de frais de déplacement chez Investissement Québec

Il s’agit de dépenses importantes en seulement un an pour la société d’État

Le PDG d’Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté, a participé à plusieurs rencontres à travers le Québec dans le cadre de la tournée de l’Initiative manufacturière. Sur la photo, il était à Lévis le 16 novembre pour rencontrer des entrepreneurs.
Photo tirée de Twitter, investissement Québec Le PDG d’Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté, a participé à plusieurs rencontres à travers le Québec dans le cadre de la tournée de l’Initiative manufacturière. Sur la photo, il était à Lévis le 16 novembre pour rencontrer des entrepreneurs.

Coup d'oeil sur cet article

Les frais de déplacement sont en hausse constante chez Investissement Québec (IQ), si bien qu’ils ont dépassé la barre du million de dollars l’an dernier.

Au tournant de 2018, le PDG d’Investissement Québec, Pierre Gabriel Côté, a fait 10 allers-retours qui ont coûté en moyenne plus de 3000 $ chacun. Huit d’entre eux étaient pourtant au Québec.

Le dirigeant a ainsi fracassé un nouveau record en dépensant plus de 31 000 $ en frais de déplacement en un seul trimestre, soit celui allant de janvier à mars 2018. Jusque-là, le total trimestriel avait toujours été en deçà de 20 000 $.

La société d’État a refusé hier d’indiquer au Journal si la hausse pouvait s’expliquer par le recours à des vols nolisés au Québec. Notons que même acheté à la dernière minute auprès d’une compagnie aérienne régulière, un aller-retour à l’intérieur du Québec coûte rarement moins de 2000 $.

« Il ne faut pas nécessairement associer les frais de déplacement d’un trimestre donné avec le nombre de déplacements de ce même trimestre, a fait valoir une porte-parole, Isabelle Fontaine. Le “déboursé” d’un déplacement s’effectue en réalité très souvent dans le trimestre suivant, lorsque la facture est traitée. »

Plus à l’étranger

Ceci dit, même sur l’ensemble de l’année, les frais de déplacement du grand patron d’IQ ont substantiellement augmenté. Les hausses ont atteint 37 % en 2017-2018 et 12 % en 2016-2017.

Certes, Pierre Gabriel Côté a fait plus de voyages à l’étranger : six en 2017-2018, soit deux de plus que l’année précédente. Mais il a considérablement réduit ses déplacements au Québec. Leur nombre est passé de 71 en 2016-2017 à 41 l’an dernier.

Les frais de déplacement de l’ensemble des employés d’Investissement Québec ont également bondi. Ils sont passés de 798 000 $ en 2015-2016 à 951 000 $ en 2016-2017, puis à 1,1 million $ l’an dernier.

500 000 $ en trois mois

Le trimestre le plus actif a été, et de loin, celui couvrant le début de 2018. Près de 500 000 $ ont alors été remboursés en billets d’avion et autres frais de déplacement, pour un nombre non précisé de salariés.

Rappelons qu’IQ compte 17 bureaux au Québec et 12 à l’étranger.

L’une des missions de la société d’État est la prospection d’investissements étrangers. IQ soutient avoir attiré l’an dernier 70 projets d’entreprises étrangères d’une valeur totale de 2,2 milliards $, un nouveau sommet. En 2016-2017, il était question de 65 projets évalués à 1,5 milliard $.

Plus tôt cette année, Le Journal a révélé que M. Côté a obtenu une augmentation de son allocation automobile annuelle, qui est passée de 19 000 $ à 30 000 $, pour remplacer sa Porsche par un véhicule électrique Tesla.

Frais de déplacement chez IQ

2015-2016

  • 798 000 $

2016-2017

  • 951 000 $ (+19 %)

2017-2018

  • 1,1 M$ (+15 %)

Source : Investissement Québec