/finance/stockx
Navigation

Microsoft détrône Apple comme première capitalisation boursière au monde

Coup d'oeil sur cet article

Microsoft a repris vendredi la tête des capitalisations boursières aux dépens d’Apple.

À la clôture des marchés, l’entreprise de Redmond valait 851 milliards $, soit 4 milliards de plus que sa consœur de Cupertino.

L’entreprise qui a fait sa fortune avec le système d’exploitation Windows revient de loin. Après le départ du dirigeant historique, Steve Ballmer, en 2014, peu d’observateurs pensaient revoir Microsoft aussi haut.

Mais la firme a décidé de se recentrer sur les applications dans le nuage, le «cloud computing» — licenciant au passage 18 000 employés —, en ouvrant ses applications phares, comme la suite bureautique Office, aux autres plateformes, dont les tablettes d’Apple. En 2017, cette branche représentait 30 % de son chiffre d’affaires avec un taux de croissance de 50 %

Microsoft a aussi profité de la dégringolade d’Apple, qui a perdu 25 % de sa valeur depuis début octobre. Les investisseurs préconisent un ralentissement des ventes des iPhone, qui représentent plus de 50 % du chiffre d’affaires de la marque à la pomme.

Microsoft avait déjà été la première capitalisation boursière au monde, en 2003. À l’époque, elle était capitalisée à 264 milliards $.