/weekend
Navigation

Soirée festive de Noël

Foirée Montréalaise
Photo courtoisie, Théâtre La Licorne

Coup d'oeil sur cet article

Le concept Foirée montréalaise, qui en est à sa quatrième édition, reprend du service au Théâtre La Licorne pour quelques semaines afin de célébrer Noël dans un contexte urbain. Comme par les années précédentes, un arrondissement de Montréal sera en vedette. Cette année, place au Plateau-Mont-Royal.

« Il s’agit d’un spectacle très rassembleur et à la fois polarisant », lance Martin Desgagné qui signe la mise en scène de Foirée Montréalaise depuis 2015.

D’entrée de jeu, on comprend que la convivialité sera au cœur du spectacle.

« Nous sommes à mi-chemin entre le party et le spectacle », indique Martin Desgagnés.

Si une dizaine d’interprètes, conteurs et musiciens seront sur scène pour raconter une histoire, ils vont interagir entre eux. « Même le public est appelé à participer et à partager ses histoires et ses anecdotes à propos du Plateau », ajoute le metteur en scène.

Après les arrondissements Saint-Laurent, Sud-Ouest et Montréal-Nord, qui ont été mis de l’avant les années précédentes, c’est maintenant au tour du Plateau-Mont-Royal de se trouver sous les projecteurs.

« On a une relation passionnelle avec le Plateau », précise-t-il. « Plusieurs ont une opinion par rapport à cet arrondissement, mais elle n’est pas toujours partagée. »

Un arrondissement artistique

D’emblée, plusieurs facteurs caractérisent ce quartier de 8,1 km2. « Le Plateau-Mont-Royal est l’arrondissement le plus artistique au Canada », souligne Martin Desgané. « Les artistes sont donc attirés par ce lieu de création. »

D’ailleurs, c’est là que se trouvent l’École nationale de théâtre du Canada, le Conservatoire d’art dramatique de Montréal, le Conservatoire de musique de Montréal et plusieurs théâtres, dont le Rideau vert, le Théâtre d’Aujourd’hui, l’Espace Go, le Quat’Sous et La Licorne.

Si l’endroit compte une concentration d’artistes importante, celle-ci tend à disparaître. « C’est que le prix des loyers est maintenant exorbitant », fait remarquer le metteur en scène. « Plusieurs des artistes du spectacle ont vécu sur le Plateau et, n’ayant pu supporter la hausse des loyers, ont dû quitter. »

Volet historique

Comme par le passé, à travers divers tableaux, on apprendra des faits historiques reliés au Plateau-Mont-Royal. On nous racontera notamment qu’il s’agissait en premier lieu d’un quartier ouvrier. Certains immeubles de cet arrondissement ont été construits sur d’anciens dépotoirs. « Le parc Laurier a aussi été un ancien dépotoir », révèle Martin Desgagné.

À travers différents contes, il sera également question d’immigration et bien entendu des célébrations de Noël. « Plusieurs Français se sont installés sur le Plateau », rappelle le metteur en scène. « Chaque époque a sa vague d’immigrants. »

Pour ajouter à l’esprit festif, l’alcool est permis durant le spectacle et ce sont les artistes eux-mêmes qui accueilleront les spectateurs avec des petites bouchées. « Ce sera comme si on entrait dans une fête de Noël en famille », conclut Martin Desgagnés.

Foirée montréalaise

  • Auteurs et interprètes : Brigitte Saint-Aubin, Eugénie Beaudry, Fabien Dupuis, François Parenteau, Geneviève Labelle, Mélodie Noël Rousseau, Marcel Pomerlo, Julie-Anne Ranger-Beauregard et Tatiana Zinga Botao
  • Mise en scène : Martin Desgagné
  • Animation : Pascal Contamine
  • Du 4 au 21 décembre
  • Au Théâtre La Licorne (salle principale)